16 octobre 2014
Sainte-Marie-Madeleine priez pour nous
Par: Martin Bourassa
Publicité
Activer le son

Ensuite, il était question de Sainte-Marie-Madeleine dans le cahier spécial des 200 plus grandes entreprises de la MRC, un numéro consacré aux retombées du pacte rural.

Cette municipalité est la seule des 16 municipalités rurales de la MRC qui n’a pas obtenu un sou de ce programme qui a pourtant fait pleuvoir 2,1 M$ chez nous entre 2007 et 2014. Dans les faits, Sainte-Madeleine aurait dû recevoir 50 000 $, mais comme le projet soumis a été mis sur la glace faute de subventions des paliers supérieurs, la subvention du pacte rural a été suspendue.

Ces histoires ramènent chaque fois sur le tapis et par la bande l’incontournable débat sur la fusion des deux Sainte-Madeleine, paroisse et village.

N’y aurait-il pas des économies à en tirer?

Pas seulement des économies d’argent, mais aussi des économies de petite politique, de tiraillements perpétuels et de guerre de clochers? Il nous semble que oui.

Prions pour que cela se fasse un jour, même si tout laisse croire que ce ne sera pas possible tant que le bon maire Lacombe sera au pouvoir.

On ne parle pas tous les jours de Sainte-Marie-Madeleine, mais il en a été question deux fois plutôt qu’une dans notre dernière édition.

Force est de constater que tout ne tourne pas rond au royaume du maire Simon Lacombe. D’abord cette histoire de construction d’entrepôt ou de garage pour le sous-traitant s’étant le plus démarqué – et de loin- lors de l’ouverture des soumissions pour le déneigement de 37 kilomètres de routes et de rangs. Ce projet a attiré l’attention des résidents, au point de les inciter à lancer une pétition qui n’a pas semblé émouvoir le conseil municipal. On sent d’ailleurs des propos du maire et de l’inspecteur municipal que les deux hommes n’ont pas nécessairement la même vision des travaux, voire de la règlementation municipale et du zonage. Il est quand même rassurant de savoir que l’inspecteur municipal veille au grain. C’est du moins l’impression que nous en avons, même si son pouvoir d’influence semble restreint.

Ensuite, il était question de Sainte-Marie-Madeleine dans le cahier spécial des 200 plus grandes entreprises de la MRC, un numéro consacré aux retombées du pacte rural.

image