13 décembre 2018
Entre les lignes
Se faire passer un sapin
Par: Le Courrier

La recette adoptée par la Ville de Saint-Hyacinthe pour modifier le plan d’urbanisme et permettre la construction d’immeubles de huit étages au centre-ville sans permettre aux citoyens de s’y opposer est légale. Éthique? Je vous laisse le soin d’en juger.

Publicité
Activer le son

Pour retarder le processus de 30 à 60 jours, les citoyens pourraient au mieux demander l’intervention de la Commission municipale du Québec afin de vérifier si le règlement de concordance en est vraiment un et s’il ne va pas trop loin dans son application. Mais n’attendez pas trop de miracles de ce côté.

Cela dit, rien n’empêcherait toutefois la Ville de Saint-Hyacinthe d’être plus catholique que le pape en soumettant son projet de concordance au processus régulier du changement de zonage susceptible d’approbation référendaire.

Il y a d’ailleurs eu un précédent à Saint-Hyacinthe. On m’a raconté qu’au moment de modifier le zonage de l’ancien cinéma de la rue Saint-Joseph afin de permettre sa transformation en lieu de culte, on devait procéder par un simple règlement de concordance. Mais redoutant une réaction citoyenne, l’administration avait plutôt opté pour un processus de changement de zonage traditionnel, question de rendre l’exercice plus démocratique. Les gens avaient donc eu la possibilité de s’y opposer, ce qu’ils n’avaient pas fait au final. Ce résultat avait cependant conforté la Ville dans sa décision. Autre administration, autre temps, autres mœurs.

Dans le cas qui nous préoccupe au centre-ville, la Ville redoute sans doute un mouvement d’opposition citoyenne. Il sera d’ailleurs intéressant de voir si les opposants seront nombreux lundi soir à 18 h 30 à l’hôtel de ville pour l’assemblée du conseil municipal qui doit sanctionner les changements proposés au centre-ville.

Des conseillers oseront-ils remettre en question la façon de faire en demandant de suspendre l’adoption des modifications au plan d’urbanisme et du règlement de concordance d’ici à ce qu’une véritable consultation soit organisée avec tous les acteurs du centre-ville?

Là encore, n’attendez pas trop de miracles de ce côté. Préparez-vous plutôt à vous faire passer un sapin.

image