18 mai 2017
Course des rêves
Se mobiliser pour Jeunes en santé
Par: Maxime Prévost Durand
Julien PInsonneault, instigateur de la Course des rêves. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Julien PInsonneault, instigateur de la Course des rêves. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Voyant la survie de l’organisme Jeunes en santé menacée en raison de la disparition du programme Québec en forme, le Maskoutain Julien Pinsonneault a décidé de mobiliser la population à la cause d’une façon plutôt originale : une course des rêves, où tous les participants complèteront des parcours de 2 km et 5 km avec un ballon d’hélium à la main.

Publicité
Activer le son

Cette activité unique se tiendra le samedi 3 juin aux Loisirs Saint-Joseph. Le parcours sera une boucle de 1 km dans le quadrilatère autour du centre des loisirs. « Les supporteurs pourront voir une bonne partie de la course. Ça va être festif », assure l’instigateur du projet.

À travers cette initiative, Julien espère apporter la visibilité nécessaire à Jeunes en santé, un organisme qui œuvre depuis 2005 auprès des jeunes de 0 à 17 ans pour promouvoir un mode de vie sain et actif, menacé de voir ses activités arrêter faute d’un financement suffisant.

Lui-même un coureur aguerri, l’idée d’organiser une course a fait surface. « Je me demandais comment je pouvais leur venir en aide et je trouvais qu’une course c’était à la fois une activité rassembleuse et familiale. C’est impossible de pallier les milliers de dollars que perdra Jeunes en santé, mais j’aimerais vraiment mobiliser les gens à la cause », soutient-il.

La coordonnatrice de l’organisme, Véronique Laramée, s’est montrée à la fois surprise et touchée par le geste du Maskoutain. À l’heure actuelle, Jeunes en santé devrait pouvoir poursuivre ses activités jusqu’à la fin de l’année, mais pour la suite, rien n’est moins sûr. « On ne sait pas encore. On est toujours en démarches pour trouver des moyens de continuer », confie-t-elle.

« Plusieurs personnes ne savent pas que cet organisme existe et je trouvais dommage qu’il soit appelé à disparaître, ajoute Julien. Il y a déjà des coupes dans les cours d’éducation. Grâce à eux, les jeunes peuvent faire plus d’activité physique. »

Des invités de marque

Pour la première édition de la Course des rêves, Julien Pinsonneault s’est entouré de nombreux ambassadeurs provenant du milieu sportif maskoutain. Ainsi, l’ex-hockeyeur professionnel David Laliberté, l’haltérophile Tali Darsigny, la joueuse de soccer Mégane Sauvé, la hockeyeuse universitaire Laurence Morissette et l’ex-gymnaste Mélanie Pietroniro-Savoie se sont joints à lui pour soutenir la cause et courir.

La directrice générale du club de cheerleading ProCheer, Jessika Gardner, et l’entraîneur de l’équipe féminine de soccer des Lauréats, Richard Labonté, seront aussi de la liste des invités d’honneur.

Chaque participant aura un ballon d’hélium attaché à son poignet et sera invité à y inscrire l’un de ses rêves. Ce concept pour le moins unique a pour but de montrer qu’il n’y a pas de limite lorsqu’on croit en nos rêves.

Pour le parcours de 2 km, il sera possible de le compléter à la course ou à la marche, tandis que celui de 5 km sera réservé à la course. Chaque distance est ouverte tant aux jeunes qu’aux moins jeunes. Au fil d’arrivée, l’équipe de Jeunes en santé sera sur place pour remettre des collations santé aux participants.

Il est déjà possible de s’inscrire en visitant le https://course-des-reves.wixsite.com/monsite. Tous les profits seront versés à Jeunes en santé.

image