9 avril 2015
Benoit Lapierre | Le CourrierInfrastructures
Secteur Laurier Ouest : 5,8 millions $ en travaux
Par: Le Courrier
La rue Laurier Ouest sera à nouveau le théâtre de travaux majeurs l’été prochain, entre l’avenue Boullé à l’avenue Castelneau. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La rue Laurier Ouest sera à nouveau le théâtre de travaux majeurs l’été prochain, entre l’avenue Boullé à l’avenue Castelneau. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’été 2015 ne sera pas de tout repos pour les automobilistes à Saint-­Hyacinthe. Ils devront composer avec des travaux d’infrastructures de 5,83 millions $ qui vont perturber la ­circulation dans le district Douville, du côté de la rue Laurier Ouest (route 116).

publicité

La Ville va procéder à l’installation d’une nouvelle conduite maîtresse d’aqueduc de 400 mm de diamètre sur une distance de 690 mètres dans la rue Sicotte, de Bienville à Boullé, l’avenue Boullé, de Sicotte à Laurier Ouest, et Laurier Ouest, de Boullé à l’avenue Castelneau.

Le projet comprend aussi l’implantation de deux conduites de refoulement des eaux sur ce même parcours, l’une de 695 mètres de longueur et l’autre, de 400 mètres, et le remplacement d’une conduite d’égout sanitaire sur 195 mètres.

La réalisation de ce projet va forcer la destruction d’une chaussée qui a été complètement remise à neuf en 2009, celle de la rue Laurier Ouest, entre ­Castelneau et Boullé. Le directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe a expliqué qu’à l’époque il s’agissait de travaux ­urgents qui ne pouvaient pas attendre l’ajout de la conduite d’aqueduc et des autres infrastructures prévues dans le cadre de ce projet qui est en attente ­depuis 15 ans.

La Ville l’avait inscrit en 2000 au ­programme d’infrastructures fédéral-provincial, mais ce n’est qu’en 2010 que lui est parvenue la confirmation qu’elle aurait droit à une subvention totale de 3,8 millions $ pour sa réalisation. Les travaux devaient être lancés en 2012, mais pour toutes sortes de raisons, ils auront finalement été repoussés de cinq ans.

À sa séance de lundi, le conseil municipal a adopté une résolution pour demander un prolongement de délai. Il a aussi adopté un règlement d’emprunt de 3,77 millions $ qui correspond au ­montant total que la Ville touchera en subventions via le programme Fonds Chantiers Canada-Québec. Sa propre ­participation financière au projet se ­chiffrera donc à un peu plus de 2 millions $.

M. Bilodeau a indiqué que l’appel d’offres aux entrepreneurs généraux serait lancé sans tarder de manière à ce que le chantier soit lancé dès la fin de la ­session en cours au Cégep de Saint-­Hyacinthe. Il se trouve dans la zone des travaux à venir, tout comme le Club de golf de Saint-Hyacinthe.

image