16 septembre 2021
Caisse Desjardins de la Région de Saint-Hyacinthe
Serge Bossé tire sa révérence
Par: Jean-Luc Lorry

Serge Bossé a occupé le fauteuil de directeur général de la Caisse Desjardins de la Région de Saint-Hyacinthe pendant huit ans et cumulé 38 années d’ancienneté au sein de cette institution financière. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Après 38 années de bons et loyaux services chez Desjardins, dont huit à titre de directeur général à la Caisse Desjardins de la Région de Saint-Hyacinthe située au centre-ville, Serge Bossé a décidé que l’heure de la retraite avait sonné pour lui.

Publicité
Activer le son

« Il s’agit d’une décision personnelle prise après mûre réflexion et un cumul de 45 années d’activités professionnelles. Cela représente un juste retour du balancier pour prendre du temps avec ma conjointe Line, qui m’a toujours appuyé tout au long de ma carrière », mentionne avec un brin d’émotion Serge Bossé en entrevue au COURRIER.

Avec le recul, ce dirigeant estime que son employeur lui a régulièrement offert des opportunités pour se développer autant sur le plan professionnel que personnel.

M. Bossé est originaire de Rivière-Bleue dans le Bas-Saint-Laurent. Issu d’une famille de producteurs laitiers qui a eu 14 enfants, son plus jeune frère est le comédien Réal Bossé. Il se souvient avoir débuté chez Desjardins en occupant un emploi d’inspecteur vérificateur (terme de l’époque).

« Ce que je retiens de mon passage à la direction générale de la Caisse a été ma proximité avec le personnel et la fierté d’avoir su être à l’écoute de mon équipe. Ce qui va me manquer est ma présence dans la communauté. Cela a été une fierté pour moi d’avoir pu m’impliquer autant et d’avoir fait rayonner les valeurs de mon institution », souligne Serge Bossé.

En plus de siéger au conseil d’administration de la Fondation Honoré-Mercier. M. Bossé a également été administrateur à la Chambre de commerce locale pendant sept ans.

Il tient à rappeler que la Caisse Desjardins de la Région de Saint-Hyacinthe est la plus importante à l’échelle du Québec. « Notre actif se chiffre aujourd’hui à 3,3 milliards $ (prêts et liquidités) et le volume d’affaires sous gestion est de 7,5 milliards $. La Caisse est un partenaire économique important du territoire. Nous sommes une fierté toute maskoutaine », considère-t-il.

Lors de la prise de fonction de M. Bossé à l’été 2013, la Caisse Desjardins de Saint-Hyacinthe affichait un actif de 1,4 milliard $.

Regroupements de Caisses

De son mandat, Serge Bossé retient notamment les trois regroupements de Caisses Desjardins. En 2017, la Caisse Desjardins de la Vallée des Patriotes a fusionné avec celle de Saint-Hyacinthe. Deux ans plus tard, la Caisse Desjardins de Val-Maska (Saint-Pie et Saint-Damase) et celle du Plateau maskoutain (Saint-Liboire et Saint-Dominique) ont regroupé leurs points de services avec ceux de la Caisse Desjardins de la Région de Saint-Hyacinthe.

Actuellement, le territoire compte neuf centres de services Desjardins (avec du personnel) et sept centres automatisés (guichets automatiques).

Serge Bossé estime que l’un des défis majeurs de son entreprise demeure le recrutement en pleine crise de pénurie de main-d’œuvre qui affecte quasiment tous les secteurs. « Il va falloir être attractif sur le marché. Il y a un potentiel de carrière chez Desjardins, que ce soit au niveau local, pancanadien ou international », considère M. Bossé.

La Caisse Desjardins de la Région de Saint-Hyacinthe compte environ 200 employés.

Serge Bossé devrait quitter ses fonctions au courant du mois de novembre tout en assurant une transition pour faciliter l’intégration de la personne qui lui succèdera. Le processus de recrutement a déjà été amorcé par le conseil d’administration de l’institution financière.

image