18 octobre 2012
Shilvi et le pouvoir des rêves
Par: Le Courrier
Sylvie Dumontier, alias Shilvi, et Popo, interprété par Éloi Cousineau.

Sylvie Dumontier, alias Shilvi, et Popo, interprété par Éloi Cousineau.

Shilvi, la petite fille rouquine préférée des enfants, aura bientôt cinq ans et demi et souhaite fêter cela en grand. Elle sera de passage au Centre des arts Juliette-Lassonde, avec son fidèle ami Popo, pour présenter son tout nouveau spectacle Quand les poules auront des dents, tiré de son plus récent album Les zédemis, le dimanche 21 octobre à 14 h.

Publicité
Activer le son

Récipiendaire de quatre Félix dans la catégorie Album de l’année — jeunesse pour ses quatre albums antérieurs, Sylvie Dumontier, alias Shilvi, voulait faire les choses autrement dans le cadre de son dernier album, dont la parution remonte à un an. Les spectacles occupant de plus en plus de son temps, l’auteure-compositrice-interprète a créé, cette fois, un album entièrement pensé pour la conception d’un nouveau spectacle.

« Contrairement à mon habitude, j’ai écrit les compositions de mon dernier album pour le spectacle. Mon spectacle précédant présentait des chansons tirées de mes quatre albums antérieurs et cela faisait que le lien qui existait entre l’histoire et les chansons était parfois un peu tiré par les cheveux. Cette fois-ci, je voulais partir à zéro pour la création du spectacle », explique Sylvie Dumontier.Et c’est sa plus jeune fille qui lui a inspiré le sujet les zédemis. « C’est un mot pour exprimer la demie d’une année. Quand ma fille a eu 7 ans et demi, elle voulait faire une fête et elle m’a dit : « Maman, c’est important les zédemis. Je suis grande maintenant! » Et je me suis dit qu’en effet, c’est important une moitié d’année dans la vie d’un enfant », relate-t-elle.Dans le cadre du spectacle, Shilvi vient d’avoir 5 ans et demi. Elle attend ce jour depuis longtemps et a prévu faire la fête avec ses amis. Malheureusement, c’est une journée pluvieuse et aucun de ses amis peut venir jouer avec elle. De mauvaise humeur, elle se dispute avec Popo qui ne pense qu’à dormir et va au grenier jouer avec son ami imaginaire Philippe Beaudoin, la patère. Inventeur de profession, Philippe conçoit un monde idéal pour Shilvi, où les bonbons poussent dans les arbres et où elle ne s’ennuie jamais. Mais Shilvi se lasse de toujours faire la fête et veut retrouver sa routine habituelle. Elle devra toutefois trouver une manière de sortir de ce monde imaginaire.À mi-chemin entre le théâtre, la comédie musicale et le tour de chant, Quand les poules auront des dents met en scène des mélodies jazzées, rythmées et entraînantes avec lesquelles Shilvi fera voyager les enfants dans un monde de drôles de mots, d’animaux farfelus et d’histoires rigolotes tout en les amenant à réfléchir sur le désir et le pouvoir des rêves.

image