25 mai 2017
Carte blanche
Si on s’y mettait…
Par: Pierre Bornais
Publicité
Activer le son

Les informations entourant le projet du Réseau Sélection au centre-ville sont encore bien fragmentaires, mais déjà les « pour » et les « contre » établissent leurs positions.

Comme c’est souvent le cas, il faut reconnaître une certaine valeur dans les arguments mis de l’avant par les uns et les autres. Et la discussion qui s’amorce peut être le signe d’une communauté en santé. Mais elle peut aussi ouvrir la porte à des discussions stériles.

Au cours des dernières décennies, la situation particulière du centre-ville a fait l’objet de nombreuses discussions; mais à part quelques éléments mineurs et isolés, rien de très concret n’a été réalisé.

Il y a tout ce qui concerne le patrimoine qui ne peut être sacrifié sans courir le risque de défigurer de façon irrémédiable le cœur même de la ville.

Mais il y a aussi la nécessité de tirer profit de ce caractère unique.

Une chose est assurée, si rien n’est fait, c’est la mort à petit feu pour cette partie du territoire. Et c’est avec ce résultat que tous, nous devrons vivre!

Les voies pour la faire accéder au XXIe siècle sont peu nombreuses et souvent difficiles à réaliser, compte tenu de la sensibilité du secteur patrimonial.

Mais surtout, il ne faudrait pas qu’elles soient bloquées par les exigences des uns et les oppositions radicales des autres.

Le temps est venu de partir sur de nouvelles bases pour faire en sorte d’examiner les options possibles, dans le respect des uns et des autres.

Qu’on le veuille ou non, le secteur Nord de la Ville connaît une transformation que personne n’imaginait il y a encore quelques années à peine.

Il devrait être une source de motivation.

Pour peu, qu’au-delà des intérêts, on se mette à la tâche.

image