20 mai 2021
Siège social de l’ITAQ à Saint-Hyacinthe : un choix légitime
Par: Le Courrier

Monsieur le ministre André Lamontagne, c’est avec beaucoup d’intérêt que nous avons suivi, au cours des derniers mois, les travaux qui ont mené à l’adoption du projet de loi 77 et, par le fait même, à la création du nouvel Institut de technologie agroalimentaire du Québec (ITAQ).

Publicité
Activer le son

Ce projet de loi que vous avez défendu de même que les mesures qu’il comporte auront un impact considérable dans la capacité de l’ITAQ de déployer sa mission. Ils permettront une meilleure adéquation entre son offre de services et de formations et les besoins des acteurs de la filière agroalimentaire, notamment en impliquant des représentants de ceux-ci au sein de la nouvelle structure de gouvernance.

Nous tenons donc à vous féliciter pour cette réforme audacieuse de la grande institution nationale qu’est l’ITAQ. De la même façon, nous tenons à vous remercier d’avoir choisi d’en établir le siège social à Saint-Hyacinthe. Une décision justifiée et légitime qui permettra de rapprocher son centre décisionnel d’une large part des grands joueurs du monde agricole.

En plus d’accueillir une très large part du millier d’étudiants que comptent les deux campus de l’Institut, Saint-Hyacinthe est le cœur de la plus importante zone de production agroalimentaire au Québec qui s’étend sur plusieurs régions administratives et qui compte, à elle seule, plus de la moitié des activités agricoles et du PIB bioalimentaire de la province.

La région maskoutaine a une tradition plus que centenaire en matière de production, de transformation, de commerce et d’échanges de même que de formation liés au monde agricole. Cela lui a permis d’être consacrée, il y a une quarantaine d’années, Capitale québécoise de l’agriculture et, plus récemment, d’être la première ville canadienne accréditée du statut de Technopole, justement à cause de la très grande concentration de ses activités agricoles et de l’activité économique qui en découle. Des reconnaissances ont mené au développement d’un écosystème d’enseignement, de recherche, d’innovation et d’infrastructures d’appui au développement de l’agroalimentaire qui sert l’ensemble de la filière sur tout le territoire québécois et qui est aujourd’hui reconnu internationalement.

De plus, vous n’êtes pas sans savoir que Saint-Hyacinthe souhaite miser sur ces bases fortement établies pour implanter une zone d’innovation en agroalimentaire et vétérinaire dans le cadre du programme mis en place par votre gouvernement. Le projet, qui servira l’innovation de la filière pour tout le territoire québécois, prévoit des investissements globaux importants, notamment en projets de R & D de la part des entreprises privées du secteur qui ont été nombreuses à y signifier leur appui. Bien sûr, l’ITAQ occupe une place importante au sein de ce projet.

Ainsi, il nous apparaît que l’ensemble des choix que vous avez faits en regard de la mise en place du nouvel ITAQ ont tenu pour compte l’intérêt global de l’Institut, de ses deux grandes installations et de la vitalité des régions qu’elle dessert. Nous sommes bien sûr disposés à collaborer avec vous et votre ministère pour toute action pouvant consolider le développement de l’ITAQ et le positionnement de Saint-Hyacinthe et de La Pocatière comme grands pôles nationaux de formation agroalimentaire.

Bernard Forget, président de Saint-Hyacinthe Technopole, Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe, Simon-Pierre Savard-Tremblay, député de Saint-Hyacinthe–Bagot, Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains et mairesse de Saint-Bernard-de-Michaudville, Claude Roger, maire de La Présentation, Alain Jobin, maire de Saint-Barnabé-Sud, Christian Martin, maire de Saint-Damase, Robert Houle, maire de Saint-Dominique, Stéphan Hébert, maire de Sainte-Hélène-de-Bagot, Richard Veilleux, maire de Saint-Hugues, André Lefebvre, maire de Sainte-Madeleine, Gilles Carpentier, maire de Sainte-Marie-Madeleine, Yves de Bellefeuille, maire de Saint-Jude, Claude Vadnais, maire de Saint-Liboire, Stéphane Bernier, maire de Saint-Louis, Robert Beauchamp, maire de Saint-Marcel-de-Richelieu, Mario St-Pierre, maire de Saint-Pie, Simon Giard, maire de Saint-Simon, Daniel Paquette, maire de Saint-Valérien-de-Milton, Emmanuel Montini, Cégep de Saint-Hyacinthe, Vincent Lainesse, Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe, Jean Lacroix, Cintech agroalimentaire, Alain Marchand, Centre d’expertise fromagère du Québec, Dre Christine Theoret, Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal, Nathalie Deschênes, Fondation en horticulture ornementale – Jardin Daniel A. Séguin, André Mousseau, Les producteurs en serres du Québec et Le Cactus Fleuri, Johanne Tanguay, TransformAction, Christian Denis, Agro-Bio Contrôle, Maamar Achacha, Arivac, Étienne Caya, Aliments BCI, Gulshan Arora, Biena, Pierre Lemieux, Bio Biscuit, Jean-Yan LAW-KAM, Boulangerie Pinsonneault, Gilles Dubé, Brasseurs du monde, Fabien Fontaine, Délimax Veaux Lourds, Patrick St-Onge, Distribution Le Perco, Martin Macouzet, EVL Laboratoire, Maryse Dumont, Fruit d’Or, Philippe Bonnet, Gayonica, Sebastien Gilbert, Groupe Nutri, David Plamondon, Hershey Canada, Isabelle Eysseric, Industrie Gastronomique Cascajares, Jean Fontaine, Jefo Nutrition, Geneviève Brousseau-Provencher. Jus Dose, Danny Pomerleau, Kétolat, Patrice Gagnon, La Coop Comax, Mélanie Grenier, Les collations JUST BITE, Ty Diep, Les Fermes Burnbrae, Dominic Pion, Les Serres Rosaire Pion & Fils, Michael Lacroix, Les Viandes Lacroix, Lorena Meneses, Mareiwa Café Colombien, Sylvain Fournaise, Olymel, Jonathan Robin, Station Agro-Biotech, Bernard Rose, Transtex Technologies, Andre Khoury, Vacci-Vet, Mitchell Leahy, Vergers Leahy

image