6 juin 2013
SilverBirch évoque la fermeture
Par: Le Courrier

La direction de SilverBirch, propriétaire de l’Hôtel des Seigneurs, n’est pas très impressionnée par l’appui de la CSN et des Galeries St-Hyacinthe à la Ville de Saint-Hyacinthe dans le dossier du zonage.

La municipalité souhaite modifier le zonage pour empêcher que le complexe hôtelier soit vendu à une autre fin.

« C’est une erreur économique. La Ville est en train de tuer ce quartier et d’en contrôler l’économie. L’approche est trop interventionniste de la part de messieurs Harnois (CSN) et Brochu (dg des Galeries). Je pense qu’ils envoient un mauvais message à la communauté d’affaires de Saint-Hyacinthe », indique Herman Champagne, directeur des relations de travail chez SilverBirch. Selon lui, la démarche de la Ville est « malhabile » dans le dossier puisque celle-ci a manifesté un vif intérêt à acquérir le centre des congrès. « Si le zonage est modifié, très peu d’acheteurs feront une offre pour un établissement où perdure un conflit de travail. À moyen terme, c’est l’hôtel qui va fermer. Il risque de ne plus être opérationnel pendant plusieurs années. SilverBirch ne vendra pas à perte », annonce avec gravité M. Champagne.Celui-ci fait un parallèle avec l’usine Olymel de Saint-Simon qui a fermé ses portes en avril 2007. Les locaux de cette usine de découpe de porc sont toujours vacants et les négociations entre les parties syndicale et patronale sont toujours au point mort.« Il faut que le conflit de travail à l’Hôtel des Seigneurs se règle et que la CSN mette de l’eau dans son vin », considère M. Champagne.En cas de fermeture, SilverBirch continuera de payer ses taxes municipales qui représentent un montant de 273 761 $ par année.

image