12 avril 2018
entre les lignes
Solidarité sonnante en Saskatchewan
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Comme être humain, père de famille et ancien joueur de hockey, je ne suis pas resté insensible à la tragédie des Broncos de Humboldt, à l’autre bout du pays. Quinze morts et 14 blessés, dont une majorité de jeunes hommes, dans un accident d’autobus, cela frappe l’imaginaire au possible.

C’est un drame bouleversant et cruel. Difficile de ne pas avoir une pensée sincère pour les victimes, les familles et leurs proches. Mais plusieurs ont eu davantage que des pensées et des prières. Une collecte de fonds a rapidement été mise sur pied dans l’espoir d’amasser 100 000 $ pour venir en aide aux victimes et à leur famille.

C’est assez récent il me semble comme phénomène, ce réflexe d’organiser des collectes spontanées quelques heures après des catastrophes petites ou grandes. Je n’ai pas souvenir que de telles initiatives aient été organisées au lendemain du drame de la Polytechnique en 1989 ou de la tragédie des Éboulements en 1997. Voilà sans doute me direz-vous un effet bénéfique à retirer de l’omniprésence des réseaux sociaux dans nos vies.

Dans le cas des Broncos, les résultats sont assez spectaculaires. Selon un récent décompte, on dépassait déjà les 8 M$ recueillis auprès de 100 000 donateurs. Pour vous donner une idée, c’est plus que la moitié des 14,8 M$ qui avaient été amassés par la Croix-Rouge pour venir en aide aux sinistrés de Lac-Mégantic. À cet endroit, plus de 3236 citoyens et 232 entreprises ont bénéficié de cet argent, tout comme 17 OBNL et quelque 150 projets de toutes sortes. À Humboldt, on promet que l’argent sera bien dépensé. 

On parle de défrayer les frais funéraires, les frais de transport des familles touchées, les services de soutien dont auront sûrement besoin les victimes et leurs proches et d’assurer la longue et pénible réhabilitation des blessés.

Les fonds seront donc au rendez-vous, même si tous ceux qui sont passés par là vous diront que tout l’argent du monde ne pourra jamais remplacer la perte d’un être cher. 

image