5 mai 2016
Sonia Benezra, L’Oprah du Québec
Par: Kim Messier

Se sentir en confiance, c’est se livrer avec un abandon total, sans pudeur. C’est ­permettre à l’autre de nous regarder avec attention, de découvrir qui nous sommes vraiment et de nous libérer de la peur de décevoir. Avec le temps, une relation, basée sur le respect et le dialogue, se développe. Nous confions nos pensées et nos secrets à cette autre personne, car elle nous accorde de l’importance. Grâce à elle, nous existons.

Publicité
Activer le son

En 30 ans, Sonia Benezra a su susciter ce sentiment de confiance tant dans le milieu artistique que dans le grand public. L’animatrice, récipiendaire de trois ­Gémeaux et de quatre MetroStar, a réalisé des milliers d’entrevues. Cette polyglotte reconnue avait un don extraordinaire : celui de traduire les paroles de son invité en simultané. Engagée à MusiquePlus en 1986, elle a animé Sonia Benezra à TQS de 1992 à 1996. En 1997, à Musimax, elle a interviewé des célébrités d’ici et d’ailleurs dans Duo Benezra. Touche-à-tout, elle a aussi été chroniqueuse à la radio et a lancé sa propre collection de vêtements en 2013.

Sonia Benezra est une des personnalités les plus appréciées de la télévision québécoise. Pourquoi? Parce qu’elle ­suscite naturellement la confiance grâce à sa gentillesse et son regard bienveillant. En tant que femme, je l’ai toujours admirée. En plus d’être très belle, elle est intelligente, déterminée et elle a une âme compatissante. C’est pour cette raison que j’ai lu sa biographie, Sonia Benezra : je ne regrette presque rien, rédigée par la journaliste Lise Ravary, aux Éditions Publistar.

J’étais curieuse de connaître l’histoire de cette femme que l’on surnomme L’Oprah du Québec. La biographie détaille surtout sa carrière et plusieurs de ses rencontres avec des vedettes telles que Tina Turner et Paul McCartney. Au fil des pages, j’ai découvert que sa famille, d’origine juive marocaine, occupe une place importante dans sa vie. Sa mère, ses soeurs, ses neveux et ses nièces sont ce qu’elle a de plus précieux au monde. Vivre loin d’eux lui est impensable. « Je l’ai dit et je suis heureuse de pouvoir le répéter, la famille et les êtres chers, rien n’est plus important dans ma vie. Ni la carrière ni le succès, rien. Mon équilibre repose sur les gens que j’aime et qui m’aiment. »

Sonia Benezra a marqué la télévision ­québécoise en offrant aux téléspectateurs des entrevues soigneusement préparées et très émotives. Même si actuellement elle n’est plus responsable d’animer une émission culturelle, elle rêve de pouvoir le faire à nouveau. « J’animerais une émission ­soignée et belle à regarder », m’a-t-elle confié. « Il faut offrir aux téléspectateurs un contenu intelligent, à la hauteur de leurs attentes. J’adorerais avoir un énorme talk-show où je combinerais les artistes du passé aux artistes du présent. J’y recevrais également du « vrai monde », des gens qui ont une histoire extraordinaire à raconter. J’aimerais recevoir sur le plateau des invités provenant de partout. Faire une émission internationale au Québec. »

En lisant la biographie de Sonia Benezra, ce qui m’a le plus marquée, c’est que malgré toutes les embûches, malgré toutes les critiques négatives, les déceptions ­professionnelles ainsi que les déceptions amoureuses, cette femme a toujours gardé le cap et agi en fonction de ses valeurs. Sa persévérance et son authenticité sont admirables. Lorsque j’ai terminé ma ­lecture, une question m’intriguait. Finalement, qui est la vraie Sonia? Voici la ­réponse : « La vraie Sonia est celle qui se permet de changer d’idée. C’est une femme qui est en constante évolution, toujours à la recherche de l’amélioration. Une femme qui apprend à se pardonner et à pardonner aux autres. La vraie Sonia est une femme très sensible, trop sensible quelquefois… C’est ma force et mon point faible. Une femme qui n’est pas nécessairement aussi gentille envers elle-même qu’envers les autres. C’est quelque chose que j’essaie d’ailleurs de changer et de contrôler ».

Pour découvrir l’incroyable parcours de Sonia Benezra, je vous conseille de lire cette biographie. Je tiens aussi à remercier mon idole de jeunesse d’avoir pris le temps de répondre à mes questions. Vous pouvez d’ailleurs lire toute l’entrevue sur ma page Facebook officielle : www.facebook.com

image