14 juillet 2016
Table rase pour le centre des congrès
Par: Jean-Luc Lorry
Les travaux de démolition vont bon train sur le site des Galeries St-Hyacinthe. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les travaux de démolition vont bon train sur le site des Galeries St-Hyacinthe. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La préparation du site où sera érigé le futur centre de congrès municipal intégré à un hôtel haut de gamme va bon train sur le terrain des Galeries St-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

Une section du centre commercial construite en 2014 demeurée inoccupée vient d’être démolie pour permettre la construction du centre de congrès qui sera annexé au centre d’achats.

La démolition a été confiée à l’entreprise Divco de Montréal qui se chargera aussi de réduire en poussières la bâtisse du défunt restaurant Pizza Hut. Le contrat de ces deux démolitions se chiffre à 100 000 $.

La firme Divco est l’un des principaux partenaires des Centres d’achats Beauward qui investiront près de 70 M$ dans la construction d’un hôtel de luxe de 200 chambres et du futur complexe Johnson qui comprend une tour de bureaux haut de gamme de sept étages et des espaces commerciaux.

Les Centres d’achats Beauward ont donné le mandat à Divco de bâtir ces deux infrastructures majeures en plus de superviser les chantiers de l’hôtel et du centre des congrès.

Pour la partie centre des congrès, les résultats de l’appel d’offres aux entrepreneurs généraux lancé par la Ville le 19 mai seront connus le 21 juillet.

Divco passe son tour

La firme Divco ne sera pas du lot des entreprises à soumissionner pour le centre des congrès, dont le montant des travaux devrait avoisiner les 31 M$.

« Il a été établi que Divco ne prendrait pas part à l’appel d’offres public visant le futur centre des congrès », précise France Bouffard, de Sphère Communication, la firme de relations publiques engagée par Les Centres d’Achats Beauward pour répondre aux questions des médias.

Pourtant, Divco disposait de bonnes chances de se démarquer en raison de son expertise dans la réalisation de centre de congrès.

En 2002, celle-ci avait réalisé l’agrandissement du Palais des congrès de Montréal. Selon le site Internet de l’entreprise, ce projet immobilier majeur avait été réalisé à l’intérieur d’un budget forfaitaire de 200 M$.

Divco a également à son actif la construction d’un hôtel Aloft sur le site de l’aéroport Montréal-Trudeau. Cette bannière est la propriété du géant de l’hôtellerie Starwood qui appartient depuis mars à son ancien concurrent Marriott.

Bannière mystère

Alors que le nom de la future bannière de l’hôtel de luxe circule dans le milieu hôtelier, son propriétaire refuse toujours de dévoiler publiquement son identité.

« Par respect des engagements de confidentialité qui encadrent les relations entre les parties, l’entreprise ne peut, à ce moment-ci, annoncer le nom de la bannière retenue, mais soyez assuré que, le moment venu, il nous fera plaisir de vous en informer », répond Mme Bouffard sur le sujet.

Selon une source interrogée par LE COURRIER, le géant mondial de l’hôtellerie Marriott serait l’une des bannières susceptibles d’installer sa célèbre enseigne au sommet du futur hôtel maskoutain.

image