31 décembre 2013
Michael Gadbois remontera dans le ring en février
Toujours en quête de sa 10 e victoire
Par: Maxime Prévost Durand
« Le point-clé pour moi sera d'être explosif », estime Michael Gadbois.

« Le point-clé pour moi sera d'être explosif », estime Michael Gadbois.

Le boxeur maskoutain Michael Gadbois sait maintenant quand il remontera dans le ring. Ce sera le 5 février dans le cadre de la série Boxing Lounge de son promoteur Eye of the Tiger Management (EOTTM). Il tentera ainsi de mettre la main sur sa 10 e victoire, après deux tentatives infructueuses.

L’identité de son adversaire n’est pas encore connue, mais Gadbois a déjà fait savoir à EOTTM que si une opportunité de se battre face au Mexicain Saul Mendoza se présente, il veut la saisir. Celui-ci risque fort bien de revenir au Québec, où il a signé une victoire contre Baha Laham et une nulle face à Chris Plaitis, deux protégés de Eye of the Tiger.

Ceux-ci oeuvrent chez les poids légers comme le pugiliste de Saint-Hyacinthe et pourraient souhaiter une revanche face à Mendoza. « C’est important qu’ils prennent leur revanche si c’est ce qu’ils désirent, mais s’ils n’ont pas l’intention de l’affronter de nouveau, j’ai signifié mon intérêt de l’affronter si l’opportunité se présente ». Le Mexicain montre une fiche de dix victoires dont deux par K.O. et de sept défaites dont six par K.O. en plus d’une nulle face à Plaitis.« Peu importe mon adversaire, dit Gadbois, je me dois de travailler fort physiquement puisque ce sera un combat de six rounds assurément. Le point-clé pour moi sera d’être explosif. C’est ce qui a fait ma force chez les amateurs. Je me suis perdu un peu depuis que je suis chez les pros, j’ai peut-être essayé de changer de style à cause de divers facteurs, dont le fait qu’il n’y ait pas de casque et que les gants sont plus petits, mais je veux retrouver mon explosion. »L’athlète de 27 ans revient de loin alors qu’il a été forcé d’arrêter l’entraînement complètement durant près de deux mois à la suite de son dernier combat en septembre. Dans un entretien avec LE COURRIER, Michael Gadbois, qui a dû se contenter de verdicts nuls à ses deux derniers combats, a avoué avoir subi deux importantes blessures, dont une déchirure d’un ligament de l’épaule droite, en plus d’une déchirure légère d’un ligament dans une main. « Mais je suis maintenant rétabli et j’ai le feu vert de mon physiothérapeute afin de reprendre l’entraînement (depuis le 2 décembre). »Il devra donc mettre les bouchées doubles afin d’être au sommet de sa forme pour sa prochaine sortie prévue en février. « Ma 10 e victoire, je la veux plus que tout. Je ne laisserai pas un juge donner un round à mon adversaire. Je suis bien entouré, il reste maintenant à travailler et je compte vraiment mettre les bouchées doubles à l’entraînement. »

Nouvelle approche de EOTTM

Le premier gala de la série Boxing Lounge présenté par Eye of the Tiger Management offrira une toute nouvelle formule, une approche plus intime avec la tenue de la soirée au New City Gas de Montréal. Plutôt que de miser sur une vente de billets, les promoteurs vont diffuser le gala sur le web moyennant certains frais. Seulement 300 places seront prévues aux alentours du ring pour des spectateurs.

« Ce qui manque à Eye of the Tiger présentement c’est la visibilité, et je crois que cette formule pourra vraiment aider à nous faire voir. De plus, ce sera abordable », soutient le Maskoutain. Sans pouvoir fixer un prix avec précision, il parle d’une trentaine de dollars afin de pouvoir regarder le combat à partir de chez soi.Eye of the Tiger Management, avec à sa tête Camille Estephan, s’impose de plus en plus dans le paysage de la boxe au Québec. Antonin Décarie, qui était avec le Groupe Yvon Michel jusqu’à tout récemment, a joint les rangs de l’équipe d’EOTTM. Estephan était déjà son agent lorsque Décarie était avec GYM. De plus, Bermane Stiverne est l’aspirant obligatoire au titre WBC des poids lourds que détient Vitali Klitschko.

image