7 avril 2016
Dernière partie
Tournée budgétaire 2016 de la MRC
Par: Benoit Lapierre

LE COURRIER propose pour une troisième semaine un survol des prévisions budgétaires 2016 de 16 des 17 municipalités de la MRC des Maskoutains, le budget de la Ville de Saint-Hyacinthe ayant fait l’objet d’une présentation particulière en décembre dernier.

Publicité
Activer le son

Saint-Simon

À Saint-Simon (1331 habitants), c’est aussi sur la base d’un nouveau rôle triennal d’évaluation que le budget 2016 a été ­préparé. Il se chiffre à 2 004 206 $, en hausse de 4,8 % par rapport au budget 2015 (1 910 925 $). En raison de la hausse des valeurs imposables (+24,64 %), le taux de la taxe foncière générale a été ajusté à la baisse, passant de 75,5 cents à 63 cents par tranche de 100 $ d’évaluation (-16,5 %). Le tarif pour l’entretien de l’égout sanitaire est réduit de 132 $ à 104 $ par unité d’habitation, mais le taux combiné des trois taxes pour la gestion des matières ­résiduelles passe de 135 $ à 155 $. La taxe pour le remboursement de l’emprunt « aqueduc » diminue de 174 $ à 134 $ par unité, tandis que la taxe d’eau passe de 29,77 cents à 32,03 cents le m3. Au programme triennal d’immobilisation, des dépenses totalisant 409 111 $ sont prévues pour 2016, principalement pour des ­travaux de voirie (209 211 $, pour le 4e rang notamment) et l’achat d’un ­camion-incendie de 400 000 $ (deuxième tranche de 150 000 $ mise en réserve).

Saint-Valérien-de-Milton

Enfin, à Saint-Valérien-de-Milton, le ­budget 2016 au montant de 2 520 972 $ comporte une réduction de dépenses de 274 432 $ par rapport au budget 2015, qui se chiffrait à 2 795 404 $. On note, entre autres, une réduction budgétaire de 119 570 $ au chapitre du service de la dette et de 83 000 $ en voirie, mais aucune ­affectation de surplus du côté de revenus, alors qu’il y en avait pour 204 870 $ en 2015. Le taux de la taxe foncière générale est majoré de 60 cents à 61,5 cents par tranche de 100 $ d’évaluation, et la taxe sur les immeubles non résidentiels est maintenue à 1 $ par 100 $ d’évaluation. Le taux combiné de six taxes spéciales reliées à des travaux routiers et à l’achat d’un ­camion-incendie grimpe de 11,38 cents à 13,37 cents par 100 $ d’évaluation. Pour la gestion des matières résiduelles, le tarif passe de 107,13 $ à 124,48 $ par unité ­d’habitation. Enfin, pour l’exploitation du réseau d’égout, le tarif à l’unité diminue de 261,16 $ à 250 $. Notons que dans le cas des installations d’Olymel, la taxe spéciale relative à l’agrandissement de l’usine d’épuration s’éteindra en 2016. Son taux a fondu de 13,38 $ à seulement 79,79 cents par 100 $ d’évaluation. En ce qui a trait au programme triennal d’immobilisations, la municipalité a dressé une liste de ­projets parmi lesquels elle fera des choix. L’agrandissement de la caserne des pompiers fait partie des priorités.

image