17 juillet 2014
Tout un chantier!
Par: Pierre Bornais

Dès l’annonce de la reconstruction du viaduc Laframboise, il était clair qu’il s’agirait d’un chantier majeur.

Non seulement au chapitre de l’investissement, mais aussi – et surtout – par la durée des travaux prévus jusqu’en octobre 2015. Depuis des semaines, les milliers d’automobilistes qui empruntent les voies restreintes mises à leur disposition ont aussi constaté sans doute que cette fois, c’est la bonne! Pas question de tout reprendre dans quelques années alors que la structure a jusqu’à maintenant pris la fâcheuse habitude de s’enfoncer lentement, mais sûrement. C’est ce qui explique l’utilisation élargie d’une quantité phénoménale de blocs de styromousse sur une large superficie; le tout recouvert d’une dalle de béton. Sans oublier les innombrables pieux enfoncés dans le sous-sol pour assurer un meilleur soutien. Une petite merveille en devenir sans doute! Et pourquoi, tant qu’à avoir les mains dans le dossier, on n’en a pas profité pour régler aussi la question du train traversant la voie la plus importante au Québec? Ce sera pour une autre fois; aux calendes grecques sans doute! En attendant, il faut vivre avec les inconvénients afférents et il semble bien que les travaux vont « piano », comme si le temps importait peu. À l’époque des pharaons ou au Moyen-Âge, on mettait des siècles à construire une pyramide ou une cathédrale. « Tailler un tel monument dans la pierre, à coups de ciseau et de marteau, cela prend du temps » diraient sans doute les artisans d’alors. Et ils auraient pu ajouter aussi que leur oeuvre savait traverser le temps! Mais les choses ont bien changé depuis et alors que, aujourd’hui, partout, tout le monde est pressé, nous voilà revenus aux temps anciens. Et pour contenir les pulsions des uns et des autres, on construit aussi des murs en béton pour le troupeau…

image