1 novembre 2012
Traverse de la voie ferrée sur le boulevard Casavant Ouest
Par: Le Courrier

Conseil de ville de Saint-Hyacinthe Mesdames, Messieurs,

Conseil de ville de Saint-Hyacinthe Mesdames, Messieurs,

Dès la première publication de la décision prise par l’ancien Conseil, j’attirais l’attention du maire sur l’incohérence de choisir un passage à niveau pour traverser la voie ferrée sur le boulevard Casavant Ouest. Mon opinion n’a pas changé. Voici ce qui la motive : – L’objectif étant d’assurer la fluidité et la sécurité tout en minimisant les impacts négatifs à long terme, c’est un tunnel qui est la solution. En effet, en cas d’urgence, ou tout simplement de transport efficace, un passage à niveau ferait de ce secteur un endroit à éviter plutôt qu’une façon rapide de se rendre à destination. – Je pense toujours que si nos prédécesseurs n’avaient pas opté pour des tunnels, Saint-Hyacinthe serait constamment congestionnée, car il ne faut pas oublier qu’une attente sur une rue importante, crée inévitablement d’autres congestions sur les rues transversales. Il est aussi évident que ces dernières années les trains se font de plus en plus longs et seront sans doute de plus en plus nombreux. – Un passage à niveau entraînera inévitablement des files d’attente et une importante pollution de l’air, car la campagne « Un moteur éteint, ça fait du bien! » ne vise pas les véhicules occupés. On peut donc prévoir des difficultés de cohabitation avec les riverains et donc, des dépenses additionnelles : zone tampon, mur coupe-son, etc. Ceci malgré l’arrivée graduelle de véhicules électriques. – Avec l’augmentation prévue du prix de l’essence qui sera nécessaire pour exécuter des travaux aussi importants qu’un tunnel, il est certain que c’est maintenant qu’il faut faire l’investissement. En effet, il est douteux que la machinerie spécialisée se convertisse rapidement à un autre type d’énergie. – Si nous avons payé 24 M$ en sept ans pour construire cette voie de contournement. Il me semble que 29 M$ en 20 ans devrait être possible, et le problème serait réglé plutôt qu’à reconsidérer. – Il est certain qu’il faut trouver toutes les façons possibles de baisser ce coût. Considérant que l’augmentation de taxes est proportionnelle aux revenus, on peut penser que plusieurs personnes qui profiteront à long terme des avantages d’un tunnel en ignorent actuellement les impacts positifs ou ne s’y intéressent pas. – C’est pourquoi il est important que les élus se basent sur une réflexion sérieuse, plutôt que sur un sondage où des citoyens répondent impulsivement et ne peuvent pas revenir sur leur réponse après réflexion. L’équité intergénérationnelle doit être au coeur d’une décision prise par des élus devenus compétents. Veuillez accepter, Mesdames, Messieurs, mes meilleures salutations.

Céline Lussier Cadieux Citoyenne du quartier Saint-Joseph

image