18 février 2021
Entre le 15 et le 16 février
Trois incendies en 12 heures à Saint-Hyacinthe
Par: Olivier Dénommée

La maison centenaire abritant les bureaux de Dumanité, cabinet de services financiers a été la proie des flammes mardi matin, nécessitant l’intervention d’une quarantaine de pompiers. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Un aperçu de l’étendue des dégâts à l’arrière du bâtiment mercredi matin. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le Service de sécurité incendie (SSI) de la Ville de Saint-Hyacinthe a été très sollicité en début de semaine, tout particulièrement entre lundi soir et mardi matin où trois incendies, dont un majeur, se sont déclarés sur son territoire en 12 heures seulement.

Publicité
Activer le son

Un incendie majeur a pris naissance au 800, avenue de l’Hôtel-de-Ville, en plein centre-ville de Saint-Hyacinthe, mardi matin peu après 9 h 45. Le bâtiment abritant le cabinet de services financiers Dumanité a été rapidement évacué par les employés qui s’y trouvaient, mais les dommages sont très lourds. « On ne parle pas d’une perte totale, mais les dégâts sont de l’ordre de plusieurs centaines de milliers de dollars », a commenté la directrice des communications à la Ville de Saint-Hyacinthe, Brigitte Massé, au sujet de cet incendie accidentel, vraisemblablement lié à une cause électrique.

Plus de 40 pompiers, dont des équipes venues en entraide de Saint-Dominique, Saint-Valérien-de-Milton, Saint-Pie et de la Régie intermunicipale de protection incendie du Nord des Maskoutains, sont intervenus sur le brasier qui aurait pris naissance, selon certaines informations, au deuxième étage du bâtiment datant de 1885.

Joint mercredi, le président de Dumanité, Pierre Dumaine, confirme qu’il était avec une autre employée sur place au moment du sinistre. « Il y a eu un court-circuit et ça s’est propagé très vite. L’intervention des pompiers a été très rapide, mais le feu a été encore plus rapide », commente-t-il. Depuis, toute l’équipe est en télétravail, une réalité à laquelle ils étaient déjà habitués à cause de la pandémie. D’ailleurs, aucune donnée de la clientèle de Dumanité n’a été compromise dans l’incendie, assure-t-il.

L’entreprise retournera aussi au 600, avenue de l’Hôtel-de-Ville dès que ce sera possible, annonce-t-il déjà. « Je suis en amour avec cet endroit. L’incendie est un drame émotif, mais pas financier. Il est juste trop tôt pour savoir s’il sera question de reconstruction ou de rénovation. » M. Dumaine se dit toutefois « réaliste » et doute pouvoir retourner travailler au bureau avant un an vu l’ampleur de la tâche à accomplir.

Nuit occupée

Cet incendie majeur survient tout juste après une nuit où le SSI de Saint-Hyacinthe a fait face à deux autres alarmes d’incendie. La soirée a débuté par un appel logé vers 21 h 45 pour éteindre un feu sur l’avenue de Beaujeu, dans le secteur Douville.

« L’incendie a été causé par la présence de cendres chaudes dans un bac brun. Il y a eu des dommages mineurs, estimés à quelques milliers de dollars, sur le mur du bâtiment », précise Mme Massé, qui en profite pour rappeler l’importance de disposer de façon sécuritaire de cendres pour éviter qu’elles ne prennent feu à nouveau. Une vingtaine de pompiers sont intervenus pour éviter que le feu ne fasse davantage de dégâts.

Puis, au milieu de la nuit, un ancien garage a été complètement ravagé par les flammes sur le 3e Rang dans le secteur Sainte-Rosalie, toujours à Saint-Hyacinthe. La cause de ce sinistre, qui ne s’est heureusement pas propagé à d’autres bâtiments à proximité, serait d’origine électrique, vraisemblablement liée à une chaufferette d’appoint. Sans pouvoir donner une estimation précise de l’étendue des dommages, Mme Massé mentionne que cet incendie a certainement « donné le coup de grâce » à ce bâtiment.

image