24 mars 2016
Le Maillon
Trois organismes pour une bonne cause
Par: Alice De guise
Michel Dion, directeur général des GFGS de Saint-Hyacinthe, Richard Flibotte, président de la CSSH, Nicole Ménard, députée de Laporte et présidente du caucus du gouvernement, Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe, Francine Charbonneau, députée des Mille-Îles, ministre ­responsable de la région de Laval et ministre responsable des Aînés et de la lutte contre ­l’intimidation, Claude Leblanc, directeur général de la FADOQ-RY, Carlos Martinez, directeur général de la Maison de la famille des Mask

Michel Dion, directeur général des GFGS de Saint-Hyacinthe, Richard Flibotte, président de la CSSH, Nicole Ménard, députée de Laporte et présidente du caucus du gouvernement, Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe, Francine Charbonneau, députée des Mille-Îles, ministre ­responsable de la région de Laval et ministre responsable des Aînés et de la lutte contre ­l’intimidation, Claude Leblanc, directeur général de la FADOQ-RY, Carlos Martinez, directeur général de la Maison de la famille des Mask

Les Grands Frères Grandes Soeurs de Saint-Hyacinthe (GFGS) unissent leurs forces à la FADOQ Richelieu-Yamaska ainsi que la Maison de la Famille des Maskoutains (MFM) pour lancer un tout nouveau programme intitulé le Maillon. Ce programme pilote a pour objectif de faciliter l’intégration et l’adaptation des jeunes immigrants ou réfugiés de la région de Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

Grâce à ce partenariat, les jeunes qui ­participeront aux programmes seront ­jumelés à des aînés qui les aideront à mieux comprendre la culture et la ­nouvelle réalité de leur nouvelle ville. La FADOQ Richelieu-Yamaska ­sélectionnera les mentors qui auront le souhait de partager leurs connaissances et d’offrir de leur temps.

« Les aînés seront sûrement excellents dans le rôle de passeurs de culture. Le Maillon est une première au Québec. Nous sommes donc heureux d’annoncer qu’il devient aujourd’hui un réel ­programme grâce à l’oreille attentive de madame la ministre Francine ­Charbonneau qui y a vu un immense ­potentiel », a précisé Michel Dion, ­directeur général des Grands Frères Grandes Soeurs de Saint-Hyacinthe.

« Je suis très fière d’appuyer ce projet de mentorat intergénérationnel et interculturel prometteur porté par l’organisme Grands Frères Grandes Soeurs de Saint-Hyacinthe. Cette initiative est le fruit d’une collaboration avec un ­organisme qui accueille les familles ­réfugiées et immigrantes, La Maison de la Famille des Maskoutains, et un ­organisme dédié aux personnes aînées, la FADOQ Richelieu-Yamaska. Cette riche coopération a la qualité de favoriser une approche plus intégrée et familiale », a mentionné Mme Charbonneau, ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation et ministre responsable de la région de Laval.

Les aînés participant au jumelage ­offriront donc une période de 90 minutes par ­semaine pour faire du mentorat dans les écoles primaires et secondaires. ­L’objectif de la période est simplement de discuter ou encore de réaliser des activités.

Le rôle de la Maison de la Famille des Maskoutains sera de cibler les enfants et les familles nouvellement arrivés. La ­coopération de ces trois organismes poursuit un double objectif, soit celui de faciliter l’intégration et l’adaptation de jeunes immigrants ou réfugiés nouvellement arrivés et de briser l’isolement des personnes aînées.

Pour de plus amples informations sur le programme, les personnes ressources sont Sylvie Bouffard, des GFGS, au 450 774-8723, Jubilee Larraguibel, de la MFM, au 450 771-4010 ainsi que Denise St-Pierre, de la FADOQ-RY, au 450 774-8111, poste 5.

image