23 novembre 2017
Incendie à Saint-Pie suivi d’un accident à Saint-Damase
« Trop tôt pour tirer des conclusions », soutient la SQ
Par: Maxime Prévost Durand
Trois familles se sont retrouvées à la rue à la suite de l’incendie suspect qui a ravagé cet immeuble à logements de l’avenue Jacques-Cartier, à Saint-Pie. Photo Courtoisie

Trois familles se sont retrouvées à la rue à la suite de l’incendie suspect qui a ravagé cet immeuble à logements de l’avenue Jacques-Cartier, à Saint-Pie. Photo Courtoisie

Quatre jours après un incendie à Saint-Pie et un accident de la route à Saint-Damase qui a mené au décès d’une femme de 37 ans, la Sûreté du Québec tente toujours d’attacher les ficelles entre ces deux événements reliés entre eux.

Publicité
Activer le son

« Le véhicule a été retrouvé à quelques kilomètres de la résidence et la conductrice a été localisée non loin de la voiture, a indiqué la porte-parole de la SQ, Joyce Kemp, mercredi. À ce stade-ci de l’enquête, il est toutefois trop tôt pour tirer des conclusions. » Les autorités ont confirmé en début de semaine que la victime est Patricia Poirier, une femme âgée de 37 ans.
Un véhicule accidenté et inoccupé a été retrouvé tôt samedi matin en bordure du rang de la Presqu’île, à Saint-Damase. La conductrice a été localisée seulement en fin d’après-midi, vers 16 h, par l’hélicoptère de la SQ dans le cadre d’une opération de recherche et sauvetage. Elle se trouvait dans un fossé non loin du lieu de l’accident. Blessée, elle a été transportée par hélicoptère à l’hôpital Honoré-Mercier, où son décès a été constaté en soirée.
Plus tôt dans la journée, le logement de Mme Poirier et deux autres appartements d’un immeuble de l’avenue Jacques-Cartier, à Saint-Pie, ont été la proie des flammes. L’incendie, jugé suspect, se serait déclaré dans le logement de la femme de 37 ans vers 5 h et a nécessité l’intervention d’une trentaine de pompiers de Saint-Pie, Saint-Hyacinthe, Saint-Dominique et Saint-Valérien.
Selon le témoignage de son conjoint, avec lequel elle était en processus de séparation, Patricia Poirier présentait des signes de détresse, a rapporté le quotidien La Voix de l’Est. Dans une entrevue au journal granbyen, celui-ci a indiqué qu’elle avait tenté de se suicider une semaine plus tôt et avait dû être hospitalisée. Elle avait pu sortir rapidement de l’hôpital.
Une expertise a été demandée par les autorités à la suite du décès de la femme, a soutenu Joyce Kemp. Des enquêteurs et techniciens en scène d’incendie poursuivent également leur travail pour faire la lumière sur les circonstances de l’incendie.

image