9 janvier 2014
OMH de Saint-Hyacinthe
Un autre projet sur les rails
Par: Le Courrier

Pendant que progresse, au 935 rue Morison, la construction d’un édifice de 24 logements qui sont destinés à des locataires peu fortunés âgés de 55 ans et plus, l’Office municipal d’habitation de Saint-Hyacinthe (OMH) se prépare à réaliser, d’ici trois ans, un projet similaire dans l’avenue Concorde Nord, au centre-ville.

Publicité
Activer le son

Dans ce cas, les 24 logis seront offerts à des familles vivant de revenus modestes. L’édifice de l’OMH sera construit sur un emplacement de 17 000 pieds carrés bordé de l’avenue Concorde Nord et des rues Bibeau et Robert.

On y retrouve les deux bâtiments qu’occupait autrefois le concessionnaire Concorde Automobile et qui abritent maintenant les locaux du Groupe Vision Partage. Cet organisme sans but lucratif qui s’est donné pour mission de procurer la sécurité alimentaire aux démunis a accepté de céder sa propriété à l’OMH pour la somme de 200 000 $. L’achat sera financé par la Ville de Saint-Hyacinthe à même un emprunt de 180 000 $ qui sera remboursé dans trois ans, et à l’aide de deux avances de 10 000 $ en 2014 et 2015.« Nous avons obtenu un prix très intéressant. L’immeuble avait été mis en vente à 435 000 $ », a indiqué David Bousquet, le conseiller municipal qui représente la Ville au conseil d’administration de l’OMH. Il a toutefois précisé que l’achat du site était conditionnel aux analyses qui seront effectuées pour vérifier la qualité des sols. « Il y avait un garage à cet endroit, mais il n’y avait pas de réservoirs d’essence enfouis dans le sol. S’il y a eu de la contamination, c’est probablement superficiel », croit le conseiller Bousquet.Le projet de l’avenue Concorde Nord représenterait un investissement de l’ordre de 3,2 millions $, comme celui de la rue Morison, et serait financé de la même façon. Pour le projet de la rue Morison, la Société d’habitation du Québec (SHQ) a accordé à Saint-Hyacinthe une subvention d’un peu plus de 1,2 million $ et a garanti un prêt hypothécaire de 1 million $ contracté par l’OMH. Quant à la Ville de Saint-Hyacinthe, elle est engagée dans le projet à hauteur de 1 million $.Selon M. Bousquet, la mise en chantier des 24 logements de l’avenue Concorde Nord devrait avoir lieu en 2016, ce qui entraînera la démolition des bâtiments qui occupent le site.Cela laisse deux années à la Ville pour renflouer son propre Fonds de développement du logement social en y injectant un autre million. Du côté de la rue Morison, le nouvel édifice de l’OMH devrait être inauguré vers le mois de mars. David Bousquet a expliqué qu’au départ, l’Office avait entrepris des pourparlers avec les Soeurs de la Présentation de Marie concernant un terrain de la rue Larivée Ouest appartenant à la communauté, mais que cette démarche n’avait pas donné les résultats escomptés. L’OMH, a expliqué M. Bousquet, a plutôt lancé un appel d’offres à l’intention des promoteurs qui étaient en mesure de soumettre un prix pour un emplacement et pour la construction du bâtiment lui-même. Deux propositions ont été soumises, et la réalisation de ce projet clé en main a finalement été confiée à une compagnie à numéros représentée par Raymond Joyal, de Saint-Hyacinthe.Dans les deux dossiers, la moitié des logements seront subventionnés, c’est-à-dire que le montant de base du loyer n’excédera pas 25 % du revenu du ménage. Quant aux 24 autres logements, ils seront offerts aux familles dont le revenu annuel est inférieur à 40 000 $ et aux personnes seules vivant avec moins de 30 000 $. Les loyers correspondront au coût moyen des logements dans la région. Par exemple, pour un appartement de trois pièces et demie, le loyer moyen se situe actuellement à 505 $, a précisé David Bousquet. Avec l’ajout de ces 48 logements, le nombre de logis dont dispose l’OMH de Saint-Hyacinthe passera de 613 à 661. Cette banque de logements n’a pas grossi depuis 1991, année où les 13 derniers HLM ont été construits.

image