21 juillet 2016
De retour l’an prochain
Un bilan positif pour les 4e Rendez-vous urbains
Par: Sarah Daoust Braun
La 4e édition du Rendez-vous urbain s’est déroulée sur cinq week-ends cette année, soit du 17 juin au 16 juillet. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La 4e édition du Rendez-vous urbain s’est déroulée sur cinq week-ends cette année, soit du 17 juin au 16 juillet. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Ryan Kennedy, qu’on a pu voir dans la quatrième saison de l’émission La Voix, était de passage le 17 juin devant le restaurant Le Bouffon. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Ryan Kennedy, qu’on a pu voir dans la quatrième saison de l’émission La Voix, était de passage le 17 juin devant le restaurant Le Bouffon. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Depuis quatre ans maintenant, le Rendez-vous urbain anime les rues du centre-ville de Saint-Hyacinthe les week-ends des mois de juin et de juillet. Beau temps, mauvais temps, le directeur général de la SDC, Simon Cusson, dresse un bilan très positif de la tenue de l’événement musical, qui s’est terminé la semaine dernière en même temps que la vente-trottoir.

Publicité
Activer le son

« C’est apprécié par la population, c’est une formule festive, à l’extérieur. Ça meuble aussi une partie de l’été, avant que les gens partent en vacances », remarque-t-il.

Ce dernier est visiblement satisfait de cette nouvelle édition, qui a eu lieu les fins de semaine du 17 juin au 16 juillet, malgré la météo parfois capricieuse. « C’est un beau petit happening. On a reçu entre 800 et 1 200 personnes par soirée, même si Dame Nature n’a pas été de notre bord cette année. » Le spectacle de Jean-François Poulin le 9 juillet a dû être annulé.

Avec une fin de semaine de plus au calendrier cette année, le Rendez-vous urbain a quand même réussi à répondre à sa mission première, celle de promouvoir l’émergence du talent local. « Nous avons accueilli entre autres Marco et les Torvis, Pascal Guertin, Sarah Bourdon, Manon Brasseur, Karma, Tom Chicoine et Câline de gang qui sont tous des artistes de la région », souligne Simon Cusson.

Rock’N Time, Steeve Lemay et sa gang, Jean-Sébastien Breault ainsi que Ryan Kennedy et Gabrielle Shonk, qu’on a pu voir à l’émission La Voix, se sont aussi produits devant les façades des restaurants et bars du centre-ville.

Les organisateurs sont également fiers d’avoir fait affaire avec des entreprises et des commerçants locaux. « Entre 60 et 80 % de notre budget a servi à favoriser le travail des artisans de Saint-Hyacinthe, que ce soit pour le graphisme ou la conception des banderoles par exemple », explique le directeur. L’événement n’a également enregistré aucun déficit budgétaire, pouvant compter sur un budget de 40 000 $ de la municipalité.

Des idées plein la tête

Simon Cusson confirme que le Rendez-vous urbain sera de retour l’année prochaine, et il ne manque pas d’idées pour améliorer les rencontres.

« C’est à repenser chaque année. Il est plus difficile de faire sortir les gens le samedi, alors peut-être essayer dans un an une formule jeudi-vendredi au lieu de vendredi-samedi », propose-t-il, en suggérant aussi l’idée de créer des soirées musicales thématiques.

Pour ce dernier, un événement du genre permet de mettre en valeur l’image du centre-ville et de faire rayonner le concept à l’extérieur de la région maskoutaine. « La Ville de Sorel-Tracy s’est montrée intéressée. Une conseillère municipale m’a appelé pour en apprendre davantage sur notre modèle d’affaires », indique-t-il.

image