27 septembre 2012
Conseil des ministres
Un bon début, dit Pelletier
Par: Le Courrier

Satisfait de la composition du conseil des ministres tout comme des premières annonces du gouvernement Marois, le député de Saint-Hyacinthe à l’Assemblée nationale, Émilien Pelletier, semble heureux de son sort au lendemain des élections.

Comme il n’avait pas d’attente à l’égard des charges ministérielles, il n’éprouve aucune amertume à se retrouver en arrière-plan au sein du nouveau gouvernement. « Je suis très content de mon rôle de député. La transition sera facile à faire entre l’ancien et le nouveau député », rigole-t-il.

Il est tout de même assuré d’être au moins nommé à la vice-présidence d’une commission parlementaire, mais mardi, à la veille du caucus des députés du Parti québécois à Québec, il ne savait pas encore de quelle commission il s’agirait. Il avoue qu’il aimerait beaucoup siéger à l’importante Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des richesses naturelles (CAPERN). « Ce serait mon premier choix », assure-t-il.En ce qui a trait au conseil des ministres, il considère que Pauline Marois a su s’entourer d’une équipe dynamique. « Je trouve qu’il y a parmi les ministres beaucoup de nouvelles figures, des gens aux idées nouvelles qui seront capables de nous faire avancer. Il y a déjà eu plusieurs annonces depuis l’élection sur des engagements qui étaient clairs. Malgré ça, il y a beaucoup de contestation, mais c’est dans la normalité des choses. »Il déplore cependant que les aspects positifs de ces décisions ne soient pas relevés dans les médias, notamment dans le cas de la fermeture de la centrale nucléaire de Gentilly-2. « On ne se questionne pas sur son utilité, on ne parle pas de la santé, ni de l’aspect environnemental. Les déchets radioactifs, on en fait quoi? », questionne Émilien Pelletier, qui s’attend à une rentrée parlementaire le 31 octobre.

image