4 avril 2013
Hockey junior AAA
Un « bon premier chapitre » pour les Lauréats du Cégep
Par: Maxime Prévost Durand
Patrick Arcand, directeur général des Lauréats, et Stéphane Donais, entraîneur-chef, sont fiers du travail accompli lors de cette première saison pour la concession.

Patrick Arcand, directeur général des Lauréats, et Stéphane Donais, entraîneur-chef, sont fiers du travail accompli lors de cette première saison pour la concession.

L’entraîneur-chef des Lauréats, Stéphane Donais, et le directeur général, Patrick Arcand, affichaient un sourire de satisfaction au moment de dresser le bilan de cette première année de l’organisation dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec (LHJAAAQ).

L’objectif de départ, comme on l’a souvent rappelé, était de participer aux séries éliminatoires. Il a été atteint avec une grande fierté et le Cégep de Saint-Hyacinthe est passé bien près d’aller encore plus loin. Les Loups de La Tuque ont toutefois refroidi leurs ardeurs dans l’ultime match de la série 3 de 5.

« On commence à écrire l’histoire et on a écrit un très bon premier chapitre », image Stéphane Donais. L’histoire a débuté en cinquième vitesse avec l’enchaînement de plusieurs victoires dès le début de la saison. « On a connu un début de saison inattendu, reconnait pour sa part Patrick Arcand. Ça a fait jaser à travers la ligue, ça a créé un engouement et peut-être même des attentes. »Après une période un peu plus creuse au mois de novembre, les Lauréats ont connu plus de difficultés afin d’enchaîner les victoires. Le DG ne croit pas que le fort début de saison a propulsé les joueurs sur un nuage pour conduire à une période plus difficile. « Sans ces points acquis en début de saison, on n’aurait pas été en mesure de faire les séries. Ces points, on les a gagnés et on les conservait, alors je ne crois pas qu’il y a eu du négatif à commencer aussi fort. »Le départ du défenseur David Bédard avec l’Armada de Blainville-Boisbriand, combiné avec les blessures de certains défenseurs et du gardien numéro un, Julien Giroux, ont compliqué le travail de l’entraîneur-chef. Cette situation a toutefois permis à certains joueurs de se faire valoir, en l’occurrence le gardien Vincent Gervais.« Vincent a eu l’occasion de prendre de l’expérience plus vite que prévu en l’absence de Julien Giroux et il a bien fait. Il a d’ailleurs reçu une invitation pour un essai au camp des Tigres de Victoriaville pour la prochaine saison », fait remarquer Stéphane Donais.

Une famille

Le concept de famille semble être important dans l’équipe, du moins il revient dans le vocabulaire du personnel. C’est pour cette raison que Donais et Arcand souhaitent le retour du même noyau de joueurs pour la prochaine saison.

Le poste d’aucun d’entre eux n’est toutefois assuré, disent-ils. « Les promesses ne sont pas trop dans nos politiques, affirme Stéphane Donais. On veut s’assurer de proposer la meilleure équipe sur la glace. S’ils veulent continuer avec nous, ils devront travailler pour obtenir leur place. De bons jeunes arrivent et pourraient être intéressants aussi. »Des joueurs de 20 ans quitteront l’équipe, à commencer par le capitaine Philippe Deaudelin. « Philippe a bien joué son rôle cette année, il a été un bon père de famille. » C’est donc dire qu’un nouveau capitaine sera nommé avant d’entamer la prochaine campagne.

Saison morte

Si la défensive, avec les départs et blessures, a été un certain casse-tête pour cette première saison, il n’est pas dit que tous les efforts seront mis à cette position durant la saison morte.

« C’est certain que c’est un aspect sur lequel on va se pencher, mais on ne négligera pas l’attaque pour autant », indique Donais. Des pourparlers avec certaines équipes dont le parcours éliminatoire est également terminé sont déjà en cours. Le personnel des Lauréats se préparera du même coup en vue du prochain repêchage, tenu à la mi-juin. La particularité de l’équipe d’être rattachée au Cégep de Saint-Hyacinthe complique parfois la tâche afin d’attirer les joueurs ici, reconnaissent-ils. Les dirigeants doivent s’assurer d’abord que le joueur en question s’inscrira au Cégep avant de gaspiller un choix.« Si on était simplement un club junior, on ne prendrait peut-être pas les mêmes décisions, mais je crois que c’est un plus de venir jouer à Saint-Hyacinthe pour les joueurs qui ont également un intérêt dans leurs études avec toute cette structure entourant les études et le hockey », raconte Patrick Arcand.Un peu comme ils l’avaient fait l’an dernier, les Lauréats tiendront un camp « ouvert » les 10 et 11 août. Tous les joueurs n’appartenant pas déjà à une équipe junior AAA peuvent y prendre part. Il faut s’inscrire préalablement sur le site du Cégep de Saint-Hyacinthe. Six joueurs de la dernière édition des Lauréats ont été recrutés de cette façon. Le camp d’entraînement commencera pour sa part le 13 août.

image