15 mars 2018
Un carnaval réussi à la PHD
Par: Rémi Léonard
La dernière journée du carnaval a été marquée par une cérémonie du drapeau en présence de nombreux élèves.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

La dernière journée du carnaval a été marquée par une cérémonie du drapeau en présence de nombreux élèves. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le carnaval étudiant de la polyvalente Hyacinthe-Delorme (PHD), organisé par des élèves de la formation préparatoire au travail, a donné lieu à de nombreuses activités festives tout au long de la semaine du 26 février au 2 mars. 

Publicité
Activer le son

Les jeunes du secondaire ont animé toutes sortes d’activités aux écoles Lafontaine et Saint-Sacrement, à la Petite école enfantine ainsi qu’à la PHD au bénéfice des élèves en adaptation scolaire.

Au menu, jeux d’équipe, défis de groupe,concours de sculpture sur neige, zumba et autres épreuves originales. Les élèves ont travaillé depuis le mois de décembre pour faire de cet événement un succès et le projet a pris une ampleur inattendue devant l’engouement des partenaires et des commanditaires, a mentionné l’enseignante Jasmine Caron, qui a accompagné les élèves dans cette expérience avec sa collègue Jessica Desmarais.

« À partir de la première animation, ils ont développé leur confiance en soi et ont travaillé avec de plus en plus d’assurance. Ils ont dû s’adapter à la température et aux différents groupes qu’ils devaient animer. Ils ont travaillé en équipe en utilisant les forces de chacun et, malgré les embuches, ils n’ont pas abandonné », a commenté Mme Caron.

Inscrite au défi Ose Entreprendre, l’activité visait aussi le développement des qualités entrepreneuriales des participants. Les jeunes ont d’ailleurs réussi à impliquer dans leur projet les entreprises Hershey, Barry Callebaut, Baxters, Mikes, Olymel et Desjardins. « Pendant la semaine de carnaval, les élèves ont pu réaliser que ce n’est pas nos résultats scolaires qui nous définissent en tant que personne, mais c’est plutôt l’attitude que nous adoptons. Ces élèves pour qui l’école n’a jamais été facile ont fait preuve d’une belle maturité et de beaucoup d’acharnement. Ce sont de futurs travailleurs motivés et productifs », a constaté Jasmine Caron.

image