15 septembre 2016
Au volant de sa bétonnière
Un Damasien perd la vie
Par: Le Courrier
Le conducteur de la bétonnière n’a eu aucune chance. Photo Danny Gosselin/Radio-Canada

Le conducteur de la bétonnière n’a eu aucune chance. Photo Danny Gosselin/Radio-Canada

Stéphane Desrosiers en compagnie de sa conjointe Mary-Rose Jubinville.  Photo tirée de Facebook

Stéphane Desrosiers en compagnie de sa conjointe Mary-Rose Jubinville. Photo tirée de Facebook

Le conducteur d’une bétonnière a perdu la vie, vendredi, lorsque son véhicule s’est renversé dans une bretelle d’accès de la route 132, à l’intersection de l’autoroute 30 près de Boucherville. Stéphane Desrosiers, 46 ans, de Saint-Damase, n’a eu aucune chance.

Publicité
Activer le son

Pour une raison inexpliquée, le chauffeur aurait perdu le contrôle de son lourd véhicule en négociant la courbe, vers 15 h 30. Il aurait d’abord accroché la glissière de sécurité, ce qui aurait fait basculer la bétonnière, avant de faire des tonneaux et de s’écraser violemment en bordure de la route, ont rapporté des témoins. Il aura fallu une trentaine de minutes aux secouristes avant de réussir à extirper le malheureux conducteur de la carcasse de son poids lourd. Des expertises devaient être pratiquées sur le véhicule pour déterminer si un bris mécanique pourrait être à l’origine de l’accident ou si la vitesse combinée à l’état du chargement aurait pu être un facteur déterminant.

Stéphane Desrosiers était à l’emploi de la société Béton Longueuil depuis une dizaine d’années. Père de quatre enfants, il était également grand-papa d’une petite-fille de quatre ans, selon les informations qui ont circulé dans les médias. Lui et son épouse, Mary-Rose Jubinville, venaient à peine de célébrer leur 21e anniversaire de mariage.

En entrevue, Mme Jubinville disait ne pas comprendre ce qui a pu se produire, affirmant que son conjoint était un conducteur prudent au volant de sa bétonnière.

Sur sa page Facebook, l’une des deux filles de la victime, Jessica, a laissé un message poignant. « Où est mon papa? Redonnez-moi-le je vous en supplie. C’était le meilleur papa qui soit! C’est impossible, c’est tragique et c’est injuste de perdre son père aussi brutalement. Il était beaucoup trop jeune, la moitié de sa vie n’était pas encore faite! Je n’y crois tout simplement pas. »

L’enquête de la SQ est toujours en cours.

image