3 mars 2016
Grand Défi Pierre-Lavoie
Un demi-marathon pour chaque coureuse du Collège Saint-Maurice
Par: Jennifer Blanchette
Les coureuses du Collège Saint-Maurice s’entraînent trois fois par semaine en vue du Grand Défi Pierre Lavoie - course au secondaire tenu en mai. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les coureuses du Collège Saint-Maurice s’entraînent trois fois par semaine en vue du Grand Défi Pierre Lavoie - course au secondaire tenu en mai. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Pour la 3

Publicité
Activer le son

Les 14 et 15 mai, les 40 coureuses du CSM se relayeront en équipe de quatre pour ­parcourir tour à tour une distance d’un ­kilomètre jusqu’à leur arrivée dans la Vieille Capitale, et ce, jour et nuit.

« Notre force, c’est la créativité, pas tant la course, lance en riant l’enseignante en arts, Brigitte Cordeau. Depuis trois ans, notre couleur est le rose. Nous voulons faire ­sourire les gens avec nos tutus et promouvoir les saines habitudes de vie. »

Loin d’être « l’élite sportive » de l’école, les coureuses de 1re à 5e secondaire ont des aptitudes en course à pied différentes les unes des autres. Pour certaines, il s’agit d’une première expérience, tandis que d’autres sont déjà de véritables gazelles.

Même son de cloche pour les 10 éducateurs responsables du défi. « Il n’y a aucun prof d’éducation physique! Nous sommes toutes des personnes qui souhaitons nous mettre en forme ou qui aimons le sport », explique Mme Cordeau.

À raison de trois entraînements par semaine, les filles du CSM arriveront à parcourir un peu plus qu’un demi-marathon (21 kilomètres) pendant le GDPL.

Durant cette fin de semaine, l’autobus voyageur loué pour l’occasion deviendra le repère des filles et des six accompagnateurs. Tout s’y déroulera, des repas aux beaux rêves. « Le sommeil est la plus grosse épreuve. La nuit, c’est difficile de dormir et la veille du départ, les filles sont excitées donc elles ne dorment pas ­beaucoup », souligne Martin Bélisle, ­technicien en laboratoires et travaux ­pratiques au CSM.

Pierre Lavoie au CSM

Afin de financer leur participation au ­GDPL, le CSM a réussi à obtenir la collaboration de nul autre que le ­fondateur de l’activité, Pierre Lavoie.

II présentera une conférence sur les saines habitudes de vie à l’auditorium de l’école le 10 mars. L’activité est ouverte à tous.

Brigitte Cordeau et Martin Belisle ­estiment à environ 10 000 $ les dépenses reliées au GDPL. Grâce aux commanditaires et aux activités de financement, la fin de semaine de course ne coûte que 70 $ par élève.

Les billets pour la conférence de Pierre Lavoie sont en vente à l’accueil du CSM au coût de 30 $. Pour plus d’informations, consultez la page Facebook CSM-Grand défi Pierre Lavoie.

image