14 janvier 2016
Un dernier sprint pour la Fondation Aline-Letendre
Par: Jennifer Blanchette
Christine Poirier, directrice générale de la Fondation Aline-Letendre, Chantal Gagnon, présidente d’honneur de la campagne de financement et Pierre Denoncourt, président de la fondation. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Christine Poirier, directrice générale de la Fondation Aline-Letendre, Chantal Gagnon, présidente d’honneur de la campagne de financement et Pierre Denoncourt, président de la fondation. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La Fondation Aline-Letendre aborde la nouvelle année avec un calendrier bien chargé. Si le très couru Défi Entreprises demeure à l’agenda, ­l’organisation mise sur la nouveauté avec le spectacle Rock in Time-The Band, une formation composée par des gens d’affaires maskoutains.

Ne cherchez donc pas le Show des générations, qui en était à sa première mouture l’an dernier après 25 ans de Music-Hall. C’est plutôt Rock in Time-The Band, qui reprend les grands succès rock des quatre dernières décennies, qui assurera le volet musical de la présente campagne de ­financement.

« Ce sont les membres du groupe Rock in Time qui nous ont offert de faire leur spectacle au profit de la Fondation. Nous étions très contents! Nous avons bon ­espoir de faire salle comble avec cet ­événement de clôture de la campagne. Quant au Show des générations, il reviendra si personne d’autre ne s’offre de la sorte », a expliqué Christine Poirier, directrice générale de la Fondation Aline-Letendre.

Ce spectacle qui déménage sera ­présenté le 4 mai au Centre des arts ­Juliette-Lassonde.

Quant au Défi Entreprises, la 7e édition aura lieu les 18, 19 et 20 février au centre Énergie Cardio.

Les équipes formées de cinq participants « spinneront » à nouveau durant 90 minutes à tour de rôle sur un vélo ­stationnaire. Ceux qui préféreraient ­danser plutôt que pédaler pourront prendre part à l’activité Zumba.

La présidence d’honneur du dernier droit de cette campagne annuelle a été donnée à Chantal Gagnon, vice-présidente de la région de Saint-Hyacinthe chez Intact Assurance.

« Je crois fermement que nous devons aider la Fondation à poursuivre sa ­mission qui est d’assurer ce bien-être, cette qualité à laquelle nous avons tous droit, maintenant et jusqu’à la fin de nos vies », a affirmé Mme Gagnon, dont le père est décédé à l’Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe.

L’objectif de la campagne annuelle de la Fondation Aline-Letendre a été fixé à 400 000 $. Sans vouloir avancer de ­montants, Christine Poirier a assuré que la collecte allait bon train puisque les ­activités précédentes avaient toutes ­atteint leurs objectifs.

Nouveau président

Le comptable Pierre Denoncourt a ­remplacé Marc Perreault à la tête de la Fondation Aline-Letendre en novembre pour un mandat de deux ans.

Cumulant plus de 25 ans de pratique professionnelle, M. Denoncourt est également impliqué à titre de ­trésorier au sein de la fondation depuis quatre ans.

« Je veux prendre soin de nos aînés et des clientèles plus vulnérables. Il s’agit de la qualité du milieu de vie des usagers. En tant que président, je crois à nos ­projets et à l’avancement. Nous avons l’intention de nous questionner sur les façons de faire de la fondation et sur les façons d’amasser les fonds », a indiqué M. Denoncourt.

Déjà bien impliqué au sein de l’organisation, le nouveau président le sera ­doublement en mai puisqu’il est ­guitariste et choriste pour la formation Rock in Time-The Band.

image