12 décembre 2013
Un don pour sauver Sandrine
Par: Le Courrier

Je m’adresse ici avec respect à la population de la grande région maskoutaine. Je m’adresse aussi avec tout autant de respect à tous ces gens pour qui la vie a été bonne financièrement. Je pense aux bien nantis de la ville et tous les autres, afin de se donner le pouvoir et le privilège de sauver la vie de mon amie Sandrine. Elle ne le sait même pas, mais oui, Sandrine est mon amie dans mon coeur.

Belle, brillante, souriante, réservée et généreuse, cette jeune femme a dû mettre un terme à ses études universitaires pour se soigner d’une violente maladie qui a attaquée son cerveau.Il y a urgence… Aujourd’hui, la maladie gagne sur elle, mais un médicament pourrait faire toute la différence. Toutefois, son prix exorbitant devient très lourd à financer.Je vois, dans quelque temps, cette charmante jeune femme distribuer son magnifique sourire, sa joie de vivre, son écoute, à ceux qui la réclame, car tous ensemble nous aurons contribué à la remettre debout.Vous vous sentirez, j’en suis persuadé, tellement bien d’avoir pu vivre cette expérience que vous aurez envie de recommencer.Pour cela, vous qui me lisez, devez mettre la main dans votre poche. Est-ce que je suis clair dans ma façon de vous raconter cette histoire?Je vous suis reconnaissant.Voici les endroits où vous pouvez donner : la Librairie Daigneault et les IGA Famille Jodoin

Richard Bergeron

image