8 mars 2018
Arts martiaux mixtes
Un gros cogneur pour Francis Charbonneau à TKO 42
Par: Maxime Prévost Durand
Francis Charbonneau affrontera le Britanno-Colombien Brendan Kornberger à TKO 42, le 16 mars, à la Place Bell. Photo Courtoisie TKO MMA - Bob Lévesque

Francis Charbonneau affrontera le Britanno-Colombien Brendan Kornberger à TKO 42, le 16 mars, à la Place Bell. Photo Courtoisie TKO MMA - Bob Lévesque

Absent de l’arène depuis juin dernier, le combattant d’arts martiaux mixtes Francis Charbonneau fera son retour à la compétition le 16 mars, à la Place Bell de Laval, dans le cadre du gala TKO 42. Il y affrontera le Britanno-Colombien Brendan Kornberger, un gros cogneur classé parmi les meilleurs au Canada chez les poids moyens.

Publicité
Activer le son

Pour Kornberger, il s’agira d’un premier combat au sein de l’organisation québécoise TKO MMA. Chez les professionnels, il présente une fiche de huit victoires, dont six par K.O. technique, et trois revers. De son côté, Charbonneau a quatre victoires, dont trois par soumission, et deux défaites.

« Il est classé premier [chez les poids moyens] au Canada, a concédé le Maskoutain de 34 ans dans une entrevue au COURRIER. C’est un gars de l’Ouest qui s’amène à TKO pour venir chercher la ceinture. Stéphane Patry [le président de TKO MMA] a dit qu’avant de se battre pour la ceinture, il devait réussir un premier test et c’est à moi qu’il a pensé. Le gagnant devrait ensuite affronter le champion [Marc-André Barriault]. »

La force de frappe de Kornberger sera assurément l’arme la plus redoutable dans son arsenal. Le Britanno-Colombien a d’ailleurs prédit une victoire dès le premier round face à Charbonneau. « J’ai regardé quelques vidéos de ses autres combats. Il a une bonne droite, il est fort physiquement, mais il a l’air pesant et il semble lent », a nuancé Charbonneau, qui se montre confiant à l’approche du duel.

Ce sera pour le Maskoutain un premier combat depuis la blessure au biceps gauche qu’il a subie face à Khetag Pliev en juin. Une opération avait été nécessaire, suivie d’une convalescence de quatre mois. « Ça va vraiment bien maintenant, je n’ai plus aucune blessure, a-t-il assuré. Ça fait deux mois et demi que je m’entraîne fort. Le mental est bon et la forme aussi. »

Une motivation renouveléepar GSP

À la suite de sa récente blessure, Francis Charbonneau avoue avoir traversé une période de remise en question quant à son avenir dans les arts martiaux mixtes. Tous ses doutes se sont toutefois dissipés à l’automne, alors qu’il recevait l’appel d’un certain Georges St-Pierre.

À ce moment, GSP faisait appel aux services du Maskoutain dans le cadre de son camp d’entraînement en vue de son retour à l’UFC. « C’est quelque chose qui m’a vraiment motivé à continuer », a soutenu Charbonneau.

Celui qui est paramédic de métier a d’ailleurs pu compter sur les conseils de St-Pierre en vue de son prochain combat. « Il m’a invité quelques fois à son gym durant mon camp d’entraînement. Il a pris le temps de regarder des vidéos de mon adversaire avec moi pour voir ce qu’on devait travailler. »

En plus de GSP, Charbonneau s’est entraîné avec son bon ami Patrick Côté, ancien combattant UFC qui possède maintenant son propre gym d’arts martiaux mixtes. Celui-ci est également devenu son agent dans les derniers mois.

Le duel entre Francis Charbonneau et Brendan Kornberger est l’un des plus attendus pour TKO 42. Il sera d’ailleurs présenté vers la fin du gala, tout juste avant deux combats de championnat. La finale mettra aux prises le champion des poids plume, TJ Laramie, qui défendra son titre face au Brésilien Joao Luiz Nogueira.

image