15 février 2018
Classique hivernale à Drummondville
Un match féérique
Par: Maxime Prévost Durand
Les Gaulois ont réussi à trouver le fond du filet à quatre reprises, mais cela n’a pas été assez pour venir à bout des champions de la saison régulière.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les Gaulois ont réussi à trouver le fond du filet à quatre reprises, mais cela n’a pas été assez pour venir à bout des champions de la saison régulière. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les Gaulois et les Cantonniers ont fait honneur à leur rivalité avec un match très intense.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les Gaulois et les Cantonniers ont fait honneur à leur rivalité avec un match très intense. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Ce n’était que la deuxième fois qu’un match de la Ligue de hockey midget AAA du Québec se tenait à l’extérieur.Photo François Larivière | Le Courrier ©

Ce n’était que la deuxième fois qu’un match de la Ligue de hockey midget AAA du Québec se tenait à l’extérieur.Photo François Larivière | Le Courrier ©

Pour la cinquième fois en autant de confrontations cette saison, un seul but a séparé les Gaulois de Saint-Hyacinthe et les Cantonniers de Magog lors de la Classique hivernale midget AAA de Drummondville, dimanche après-midi. Déjà sacrés champions de la saison régulière, les Cantonniers ont privé les Maskoutains de la victoire en l’emportant 5 à 4 en prolongation.

publicité

Les deux rivaux de division se sont livré une bataille épique sur la patinoire Victor-Pépin, en plein centre-ville de Drummondville, où avaient été disputés deux matchs des Voltigeurs le vendredi et le samedi. « Ça a été un classique Gaulois-Cantonniers », a commenté après la rencontre l’entraîneur-chef Marc-André Ronda.
Pour ce dernier match de la saison régulière, les Gaulois devaient absolument l’emporter pour entamer les séries à domicile. « On est déçu de la défaite parce qu’on avait besoin d’un point de plus pour avoir l’avantage de la glace, mais malgré toutes les distractions, on a joué un bon match. Je ne pense pas qu’on doit être gêné de notre performance », a-t-il ajouté.
Malgré cette défaite crève-cœur, les joueurs des Gaulois rencontrés après la partie étaient unanimes : la Classique hivernale a été une expérience incroyable à tous les niveaux.
« Ce fut une très belle expérience, je pense que tout le monde a aimé ça. L’ambiance était bonne et je crois qu’on a réussi à livrer un bon match de hockey », a soutenu Jacob Gaucher.
Quelque 2 000 spectateurs ont assisté à la rencontre selon l’organisation. « On n’avait jamais joué devant une foule comme ça, a souligné Émile Hegarty-Aubin. C’était juste fou. Je vais m’en souvenir toute ma vie. »
Une fine neige est même tombée en troisième période, au grand bonheur des joueurs. « Ça a rendu le tout encore plus féérique », a ajouté Alec Rhéaume.
Autant les joueurs que les entraîneurs ont d’ailleurs souligné la qualité de la glace sur cette patinoire réfrigérée extérieure. « Il y avait un peu plus de neige et quelques fissures, mais les bénévoles qui passaient [avec des pelles] ont vraiment fait un bon travail », a indiqué Hegarty-Aubin.
Serré du début à la fin
Le capitaine Jacob Gaucher a donné le ton à la rencontre en complétant un superbe jeu d’Alexandre Pellerin, qui sortait du banc de pénalité. Une passe transversale en entrant dans la zone des Cantonniers a permis au numéro 27 de filer seul devant le gardien adverse.
Magog, qui était toujours en avantage numérique, a répliqué à peine 20 secondes plus tard avant d’ajouter un deuxième but avant la fin de la première période.
Émile Hegarty-Aubin a ramené les deux équipes à égalité dès les premières secondes de jeu au retour de l’entracte, mais les Cantonniers ont rapidement repris l’avantage grâce à deux buts de Patrick Guay en moins d’une minute quelques instants plus tard pour prendre une avance de 4 à 2.
Avant le second entracte, Alexandre Pellerin a sauté sur une rondelle libre pour réduire l’écart, puis Elliot Desnoyers a fait 4 à 4 avec son 10e filet de la saison. L’impasse est demeurée jusqu’à la fin du temps règlementaire, forçant la tenue d’une période de prolongation. Avec 1:49 d’écoulée, Jérémy Rainville a tranché le débat en trompant la vigilance du gardien Félix Dubois.
Avec ce revers, Saint-Hyacinthe termine la saison au 8e rang du circuit midget AAA avec une fiche de 22 victoires, 13 défaites et 5 défaites en prolongation/fusillade.
Les Grenadiers au premier tour
À peine remis de cette Classique hivernale, les Gaulois ont entamé hier soir, mercredi, leur série de premier tour en éliminatoires face aux Grenadiers du côté de Châteauguay.
« On s’attend à une série difficile, chaudement disputée, a affirmé Marc-André Ronda dimanche. J’ai l’impression que les officiels vont avoir beaucoup de travail à faire après le sifflet. »
Le deuxième match de cette série trois de cinq sera disputé vendredi soir, toujours à Châteauguay. Les deux équipes s’amèneront ensuite au Stade L.-P.-Gaucher dimanche à 14 h pour le troisième match. Si un quatrième match est nécessaire, il sera disputé à Saint-Hyacinthe lundi à 19 h. Dans l’éventualité où la série est poussée à sa limite, le match ultime serait tenu à Châteauguay le 21 février.

image