11 juillet 2019
MRC des Maskoutains
Un nouveau service pour accéder au milieu agricole
Par: Jean-Luc Lorry

Sur la photo, dans l’ordre habituel, Gilles Salvas, préfet de la MRC de Pierre-De Saurel; Anne-Marie Beaudoin, chargée de projet au Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ); Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains; Fannie Boulanger, Matthieu Beauchemin et son père Denis, propriétaires du Domaine du Nival, Maryse Bernier, agente de maillage L’Arterre; Marie-Eve Perreault, conseillère en développement régional au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation; et Paul Viau, préfet de la MRC des Jardins-de-Napierville. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La MRC des Maskoutains offre un nouveau service destiné à favoriser le transfert, la location et la vente d’entreprises et de terres agricoles.

Ce service gratuit, appelé L’Arterre, s’adresse aux aspirants-agriculteurs, aux producteurs agricoles sans relève ainsi qu’aux propriétaires fonciers disposant de terres et de bâtiments de ferme inutilisés.

« Notre objectif est d’assurer la pérennité des fermes en favorisant l’établissement de la relève non apparenté », indique en entrevue au COURRIER, Maryse Bernier, agente de maillage L’Arterre à la MRC des Maskoutains.

« Même si nous signons un contrat avec les personnes qui font affaire avec nous, notre service d’accompagnement se fait à des fins autres que commerciales », poursuit-elle.

Sur ce point, Mme Bernier souhaite préciser que la mission de L’Arterre est différente du mandat d’un courtier immobilier spécialisé en transaction agricole.

L’Arterre offre un accompagnement dans plusieurs cas de figure comme celui de trouver un acquéreur pour des terres en friche ou des boisées non utilisés. « Nous offrons plusieurs options. Par exemple, faciliter l’accès à une terre agricole en favorisant le partenariat d’affaires », souligne Maryse Bernier.

Le lancement de ce nouveau service a eu lieu au Domaine du Nival, un jeune vignoble situé dans la municipalité de Saint-Louis, dont les vins figurent déjà sur les cartes de restaurants renommés comme Le Toqué! à Montréal ou Chez Boulay à Québec.

Cette entreprise, qui en est à sa 4e année de production de vins, s’est établie sur une terre à l’abandon en 2011. « Lorsque nous avons débuté notre entreprise, nous aurions aimé avoir un service comme L’Arterre. Nous sommes partis de rien. Nous avons trouvé ce terrain sur le site web Centris », indique Matthieu Beauchemin, propriétaire du Domaine du Nival.

En plus de la MRC des Maskoutains, L’Arterre offre également ses services aux MRC voisines de Pierre-De-Saurel et des Jardins-de-Napierville.

« Déjà proactive en remettant depuis plus de 10 ans des bourses à la relève agricole, la MRC poursuit son soutien à la relève et aux producteurs agricoles en offrant l’aide d’une personne-ressource dédiée à la concrétisation de maillages fructueux », a indiqué en conférence de presse, Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains. Pour le moment, 73 MRC dans 15 régions administratives participent à L’Arterre. Les personnes intéressées par ce service peuvent contacter Maryse Bernier, agente de maillage L’Arterre à la MRC des Maskoutains au 450 768-3010.

image