24 septembre 2015
4e marche de l’espoir
Un pas à la fois pour les patients dialysés
Par: Jennifer Blanchette
Maude Pichette, initiatrice de l’activité, et Normand Bergeron, membre du comité organisateur, vous convient le 4 octobre à la marche de l’espoir au parc Les Salines. Photo courtoisie

Maude Pichette, initiatrice de l’activité, et Normand Bergeron, membre du comité organisateur, vous convient le 4 octobre à la marche de l’espoir au parc Les Salines. Photo courtoisie

La 4

Cette marche de 4 kilomètres, organisée par l’Association générale des insuffisants rénaux (A.G.I.R.) et par la Maskoutaine Maude Pichette, vise à amasser des fonds pour améliorer la qualité de vie de la centaine de patients dialysés à Saint-Hyacinthe.

« Les patients retirent beaucoup des activités sociales que l’A.G.I.R. organise avec l’argent. Oui, le support financier pour les traitements médicaux est agréable, mais nous nous sommes rendu compte qu’il y avait des lacunes au niveau du soutien ­moral », explique Maude Pichette, qui a lancé la Marche de l’espoir en 2012 au terme de ses études au Collège Saint-Maurice et qui n’a pas cessé de s’impliquer depuis. Par exemple, des déjeuners rencontres, un méchoui ou encore une fête de Noël sont organisés grâce aux fonds amassés par l’A.G.I.R., cite Mme Pichette. Cette année, l’objectif financier de la Marche est fixé à 10 000 $ et visera ­également l’achat de matériel médical ­sophistiqué. « Lorsque j’ai choisi d’organiser une ­collecte de fonds pour les patients dialysés il y a quatre ans, c’était parce que je ­trouvais que la cause demeurait peu connue auprès du grand public et que ­celui-ci n’y était que très peu sensibilisé. En 2012, la Fondation Honoré-Mercier amassait également de l’argent pour le département de néphrologie alors ça ­coïncidait bien », ajoute la jeune femme qui poursuit ses études en médecine à Montréal. Les billets pour la 4

Par exemple, des déjeuners rencontres, un méchoui ou encore une fête de Noël sont organisés grâce aux fonds amassés par l’A.G.I.R., cite Mme Pichette.

Cette année, l’objectif financier de la Marche est fixé à 10 000 $ et visera ­également l’achat de matériel médical ­sophistiqué.

« Lorsque j’ai choisi d’organiser une ­collecte de fonds pour les patients dialysés il y a quatre ans, c’était parce que je ­trouvais que la cause demeurait peu connue auprès du grand public et que ­celui-ci n’y était que très peu sensibilisé. En 2012, la Fondation Honoré-Mercier amassait également de l’argent pour le département de néphrologie alors ça ­coïncidait bien », ajoute la jeune femme qui poursuit ses études en médecine à Montréal.

Les billets pour la 4e marche de l’espoir sont disponibles au coût de 10 $ à la ­Fondation Honoré-Mercier ou sur place le jour de l’activité.

image