18 avril 2019
Ville de Saint-Hyacinthe
Un pas de plus vers l’adoption d’un plan de développement durable
Par: Rémi Léonard

Les membres du comité de pilotage sont François Lussier (service des travaux publics), Zoé Ipiña (OBV Yamaska), Guy Nadeau (service de la gestion des eaux usées et de la biométhanisation), David Bousquet (conseiller municipal), Charles Laliberté (service du génie), Cédric Meunier (Saint-Hyacinthe Technopole), Julie Perreault (Comité des citoyens et citoyennes pour la protection de l’environnement maskoutain), Chantal Frigon (direction générale), Marie-Claude Lapointe (service des loisirs), Jeannot Caron (conseiller municipal), Anne-Marie Robichaud et Aurélie Genries en tant qu’accompagnatrices (Nature-Action Québec), ainsi que Joël Eric Portelance et Lynda Cadorette (service de l’urbanisme). Absente : Ana Luisa Iturriaga (Forum-2020). Photo gracieuseté

La Ville de Saint-Hyacinthe a présenté au mois de mars la démarche d’élaboration de son plan de développement durable (PDD), qui entrera bientôt dans la phase de consultation citoyenne.

Un comité de pilotage œuvre déjà depuis le début de l’année à poser un « diagnostic » sur la situation actuelle en matière de développement durable à Saint-Hyacinthe, a informé la municipalité. Cette portion du travail est pratiquement terminée et le diagnostic doit être présenté à la population avant la soirée de consultation du 15 mai, a indiquéen mars la directrice générale adjointe, Chantal Frigon. Tous les citoyens sont invités à venir partager leur vision du développement durable et la voie qu’ils voudraient voir leur municipalité emprunter à plus long terme.

À de multiples reprises au cours des dernières semaines, les élus municipaux ont enjoint les citoyens venus à l’hôtel de ville pour exprimer leurs préoccupations environnementales à participer à cet exercice, qui débutera à 19 h au centre culturel Humania. Il s’agit de la meilleure tribune pour faire valoir leur point, ont soutenu les élus, dont le conseiller David Bousquet, responsable du dossier de l’environnement à la table du conseil. « Le 15 mai, on va redéfinir ensemble nos priorités [environnementales]. […] Nous sommes à la recherche de solutions concrètes. On veut votre participation, mais on veut surtout vos idées », avait déclaré l’élu du quartier Sacré-Cœur à la séance du conseil du 1er avril.

Des représentants de Nature-Action Québec, l’organisme qui accompagne la Ville dans l’élaboration de son PDD, seront sur place le 15 mai pour animer la consultation. Des ateliers de discussion doivent par exemple être organisés pour identifier les « défis, forces et limites » de la municipalité par rapport à chaque sphère du développement durable. M. Bousquet a par ailleurs rappelé que le concept fait référence à un développement qui permet de concilier les aspects écologique, social et économique pour atteindre un équilibre à long terme. « Le développement n’a pas toujours été source de bienfaits » à Saint-Hyacinthe, a-t-il concédé, mais grâce aux principes du développement durable, il pourra se faire en harmonie dans le futur, a-t-il soutenu.

L’apport citoyen doit permettre au comité de pilotage de « créer un plan à l’image des Maskoutains », a présenté la Ville. Ses membres auront ensuite la tâche de définir la vision, les orientations et les objectifs à atteindre par la Ville, en plus des indicateurs et des cibles pour y arriver. Le PDD se veut ainsi une sorte de « suite logique » au plan d’action environnemental de la Ville, adopté en 2010, a précisé Mme Frigon.

Le comité de pilotage est formé de 13 membres, dont neuf représentants de la Ville et quatre représentants des milieux économique, communautaire et environnemental.

Le PDD doit être adopté dans sa forme finale vers la fin de la présente année.

image