27 février 2013
Un porte-drapeau inspirant pour Richelieu-Yamaska
Par: Maxime Prévost Durand
Le drapeau de la délégation Richelieu-Yamaska sera entre les mains du judoka maskoutain, Raphaël Soucy, dans le cadre de la 48<sup>e</sup> Finale des Jeux du Québec.

Le drapeau de la délégation Richelieu-Yamaska sera entre les mains du judoka maskoutain, Raphaël Soucy, dans le cadre de la 48e Finale des Jeux du Québec.

Le judoka maskoutain de 16 ans, Raphaël Soucy, a été choisi pour être le porte-drapeau de la délégation Richelieu-Yamaska. Un choix inspirant pour les autres athlètes lorsqu’on connaît son histoire et son amour du sport.

Publicité
Activer le son

Raphaël est de retour à la compétition depuis quelques mois à peine après une blessure sévère au genou survenue lors d’un combat d’entraînement en 2011. Il a été tenu à l’écart de son sport préféré pendant près d’un an, a dû subir une chirurgie et de la physiothérapie a été nécessaire pour qu’il se remette complètement sur pied. « J’ai dû remuscler toute ma cuisse et réapprendre les techniques de judo. »

Ce n’est pas sans crainte qu’il a effectué un retour à la compétition en judo à l’automne 2012. « J’angoissais un peu, j’avais des craintes au début », avoue-t-il. Mais son amour du sport l’a poussé à retourner sur les tatamis. En octobre, il participait à l’Omnium du Québec où il a terminé parmi les 10 meilleurs judokas de sa catégorie. C’est avec un grand étonnement qu’il a appris sa nomination comme porte-drapeau lors de la soirée d’information prédépart des Jeux du Québec. « J’ai été très surpris, je ne m’y attendais pas du tout. »Le choix de la délégation Richelieu-Yamaska s’est arrêté sur Raphaël pour son amour du sport et de l’activité physique, son courage et le dépassement de soi, des valeurs chères aux Jeux du Québec et à la région.Sans objectif précis en tête, Raphaël compte profiter du moment qu’il vivra et s’amuser. Le Maskoutain sera en compétition dans le Bloc 1 des Jeux chez les ceintures marron U17 de moins de 66 kg.Raphaël pratique le judo depuis 2004 et fait partie du programme sport-études de l’école secondaire Fadette depuis les quatre dernières années. Bien qu’il n’ait jamais accédé aux championnats canadiens, il s’est tout de même hissé parmi les 10 meilleurs judokas de sa catégorie au Québec en 2010.

image