18 juillet 2013
Basketball
Un premier titre estival pour les V-Kings
Par: Maxime Prévost Durand
Les V-Kings U16 posent fièrement avec la bannière remportée au tournoi du Ballon-Rose de Trois-Rivières le week-end dernier.

Les V-Kings U16 posent fièrement avec la bannière remportée au tournoi du Ballon-Rose de Trois-Rivières le week-end dernier.

Le programme élite de basketball, les V-Kings de Saint-Hyacinthe, encore tout jeune, a causé de belles surprises au cours des dernières semaines, notamment lorsque l’équipe U16 a remporté un premier titre estival lors du tournoi du Ballon-Rose de Trois-Rivières.

Les V-Kings U16 masculin ont remporté la finale de ce tournoi non sans peine avec un pointage final de 56-52, quatre petits points seulement devant leur adversaire. Il s’agit du premier titre récolté cet été en division 1 par l’une ou l’autre des équipes du programme de basketball maskoutain.

Ils ont ainsi vengé une défaite survenue en finale deux semaines plus tôt lors du tournoi estival de l’Express Saint-Laurent à Montréal. L’exploit est d’autant plus grand puisqu’ils étaient inscrits en compétition dans la catégorie U17.« On croyait à ce titre. C’est une belle surprise, oui, mais pour nous, ça n’en est pas vraiment une puisqu’on a tellement bien performé cette saison », affirme Danny Vincent, entraîneur du U16 masculin.Deux autres formations des V-Kings se sont rendues en demi-finale à Trois-Rivières, le U13 masculin et le U14 élite, afin de revenir à la maison avec une fiche globale de 11 victoires et 4 défaites pour les clubs maskoutains.À la compétition de l’Express Saint-Laurent de Montréal, deux équipes, le U15 féminin et le U14 masculin, s’étaient également rendues en demi-finale.Grâce à ses récentes performances, l’équipe U16 aura l’occasion de disputer un match hors-concours contre Équipe Québec U15 en préparation à leur participation au championnat canadien. Cette partie devrait être disputée à Saint-Hyacinthe le 27 juillet.Il s’agit du seul match à l’horaire pour le reste de l’été, sans quoi les V-Kings prennent relâche, outre quelques entraînements ici et là. « Comme près de la moitié de notre clientèle provient d’un milieu moins favorisé, nous avons réduit les entraînements question qu’ils puissent travailler un peu durant l’été, indique Danny Vincent. On les aide à trouver des endroits, comme dans des champs ou sur une ferme, afin qu’ils puissent amasser un peu de sous. »

image