26 avril 2018
Marché immobilier résidentiel maskoutain
Un premier trimestre fructueux
Par: Le Courrier
Un premier trimestre fructueux

Un premier trimestre fructueux

La Chambre immobilière de Saint-Hyacinthe vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de l’agglomération de Saint-Hyacinthe, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers. 

Publicité
Activer le son

Ainsi, 182 ventes résidentielles ont été réalisées au cours du premier trimestre de 2018, ce qui représente une augmentation de 13 % par rapport à la même période en 2017. Il s’agit également d’un nouveau record d’activité pour les trois premiers mois de l’année.

« La croissance est principalement attribuable à un rebond des ventes de copropriétés », souligne Stéphane Arès, président de la Chambre immobilière de Saint-Hyacinthe et porte-parole de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) pour la région de Saint-Hyacinthe. « Les 43 ventes de copropriétés conclues au premier trimestre représentent une augmentation de 59 % et la première hausse à ce chapitre en plus d’un an », ajoute M. Arès.

Du côté des autres catégories de propriétés, on note une hausse des ventes de plex (24 contre 19 à la même période l’an dernier) et un faible recul de 1 % des ventes d’unifamiliales (114 contre 115).

L’agglomération de Saint-Hyacinthe a également connu une forte progression du prix médian des unifamiliales depuis un an. La moitié des maisons unifamiliales se sont vendues à plus de 234 950 $, soit une hausse de 6 % par rapport aux trois premiers mois de l’année dernière. Le prix médian des copropriétés a quant à lui augmenté de 3 %, pour s’établir à 172 500 $.

Le nombre de propriétés à vendre s’est replié pour un deuxième trimestre consécutif. En moyenne, on retrouvait 449 propriétés résidentielles inscrites au système Centris des courtiers immobiliers, soit 3 % de moins que de janvier à mars 2017. Ce recul de l’offre, conjugué à la hausse des ventes, a contribué à un resserrement des conditions du marché immobilier. Globalement, celles-ci sont équilibrées dans l’agglomération de Saint-Hyacinthe. 

image