22 septembre 2016
Caisses Desjardins
Un projet de fusion bientôt soumis aux membres
Par: Rémi Léonard
Le caisse de Saint-Hyacinthe pourrait encore grandir pour devenir celle de la « région de Saint-Hyacinthe » et regrouper plus de 55 000 membres. Photothèque | Le Courrier ©

Le caisse de Saint-Hyacinthe pourrait encore grandir pour devenir celle de la « région de Saint-Hyacinthe » et regrouper plus de 55 000 membres. Photothèque | Le Courrier ©

La caisse Desjardins de Saint-Hyacinthe et celle de la Vallée des Patriotes se sont entendues sur un projet de fusion. Elles tiendront chacune une assemblée générale mardi prochain pour que leurs membres se prononcent sur la question.

Publicité
Activer le son

Les discussions entre les dirigeants avaient cours depuis plusieurs mois et les conseils d’administration respectifs ont voté la fusion à la fin juin. Le Mouvement Desjardins l’a ensuite approuvé le 24 août.

L’appui du 2/3 des votants présents à chacune des deux assemblées générales est maintenant nécessaire pour que le regroupement aille de l’avant. Si les votes sont positifs, la caisse de la région de Saint-Hyacinthe- de son nouveau nom – verra le jour le 1er janvier prochain.

Une fois l’union consommée, la nouvelle identité disposerait d’un actif de 2,1 G$ et d’un volume d’affaires s’élevant à 4,6 G$. Elle compterait douze points de services, dont quatre automatisés.

Le directeur général de la Caisse de Saint-Hyacinthe, Serge Bossé, a souligné que le service offert ne souffrirait pas de cette fusion, mais qu’il en serait au contraire amélioré. Avec « un bassin plus large » d’employés, la caisse pourra limiter « les risques de manque de personnel pendant les périodes de pointe », a-t-il expliqué.

Qu’arrivera-t-il aux points de service?

Une réalité d’autant plus palpable du côté de la caisse de la Vallée des Patriotes, qui dispose d’une équipe beaucoup plus petite . La directrice générale par intérim, Geneviève Roy, asoutenu que la fusion devient nécessaire pour garder ouverts les quatre points de services, ne cachant pas que « la rentabilité est difficile » à l’heure actuelle. Sans pouvoir garantir leur survie, elle a toutefois indiqué qu’il y a « plus de chances de les conserver en fusionnant qu’en restant seuls ». Les points de services sont réévalués chaque année en fonction de leur utilisation par les membres, a-t-elle précisé.

Sa caisse a aussi dû réduire de 50 % ses dons et commandites dans le milieu depuis cinq ans. Une union avec Saint-Hyacinthe permettrait de les augmenter, a-t-elle affirmé.

La Caisse de la Vallée des Patriotes couvre les villes de Saint-Denis-sur-Richelieu, Sainte-Madeleine, La Présentation et Saint-Jude. Elle regroupe environ 9 600 membres. Celle de Saint-Hyacinthe, issue d’un précédent regroupement en 2009, en compte 46 200.

Les assemblées auront lieu simultanément le 27 septembre à 19 h, au Vignoble Château Fontaine pour les membres de Saint-Hyacinthe, et à la salle Chez Jacques à La Présentation pour les membres de la caisse de la Vallée des Patriotes.

image