6 décembre 2018
Une autre école secondaire au Séminaire?
Un projet examiné depuis longtemps
Par: Benoit Lapierre
La possibilité de loger des élèves de la CSSH dans l’ensemble du Séminaire de Saint-Hyacinthe est envisagée depuis 2014. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La possibilité de loger des élèves de la CSSH dans l’ensemble du Séminaire de Saint-Hyacinthe est envisagée depuis 2014. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La possibilité d’installer l’équivalent d’une autre école publique à l’intérieur des murs du Séminaire de Saint-Hyacinthe était déjà examinée lorsque le gouvernement a annoncé, l’été dernier, un octroi de 35 M$ pour la construction d’une nouvelle école secondaire à Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

« Ça fait deux ans qu’on en parle avec la Commission scolaire », a confirmé au COURRIER le chanoine Gilles Mathieu, supérieur du Séminaire et président de la Corporation du Séminaire de Saint-Hyacinthe d’Yamaska, propriétaire de l’immeuble du 650, rue Girouard Est.

Pour lui, la lettre que le maire Claude Corbeil a fait paraître dans LE COURRIER et dont il était l’un des destinataires ne comportait donc rien de nouveau, sinon que l’expression du désir de la Ville de voir le projet d’école se concrétiser au Séminaire.

Le chanoine Mathieu s’est quand même dit surpris par cette initiative du maire Corbeil d’étaler au grand jour un projet incertain qui fait toujours l’objet de discussions entre les parties intéressées. « Pourquoi à ce moment-ci? Il y a encore beaucoup de conditionnel dans tout ça, il n’y a rien de réglé. Nous avons 60 employés, 55 prêtres résidents dont la moyenne d’âge est de 85 ans, il y a aussi les 200 enfants de la Petite Académie. Ça fait beaucoup de monde à rassurer », a-t-il commenté.

Chose certaine, le projet dévoilé par le maire Corbeil est étudié de façon très sérieuse par la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSH), comme en témoignent les mandats qu’elle a confiés jusqu’ici à des professionnels dans le dossier.

Des experts en évaluation immobilière (Immovex), des architectes (Boulianne Charpentier) et des ingénieurs (Les Services EXP) se sont tous penchés sur le projet, a confirmé Sagette Gagnon, régisseuse aux communications à la CSSH.

La Commission scolaire, rappelons-le, s’est portée acquéreuse d’une bonne portion du Séminaire en 2014 pour y reloger l’école secondaire Casavant, et ce, à la suite de la fermeture du collège Antoine-Girouard, une maison privée d’enseignement. L’intérêt de la Commission scolaire pour les locaux du Séminaire avait commencé à germer en 2011, se souvient David Bousquet, conseiller municipal et secrétaire de la Corporation du Séminaire. Selon lui, il serait physiquement possible à la CSSH de réaliser une phase II d’école secondaire au Séminaire, considérant notamment des espaces disponibles dans l’aile Pratte, qui longe l’avenue du même nom.

D’ailleurs, en septembre 2014, le conseil des commissaires s’alignait sérieusement sur un regroupement des écoles secondaires Casavant et Fadette au Séminaire et sur l’acquisition, à cet endroit, de 27 locaux supplémentaires pour concrétiser le déménagement de l’école secondaire Fadette. Mais pour ce faire, une nouvelle entente avec le Séminaire devait être conclue au plus tard le 30 juin 2015, ce qui, manifestement, ne s’est pas produit.

image