31 août 2017
Carte blanche
Un projet structurant
Par: Pierre Bornais

La surprise a sans doute été grandepour les administrateurs et bénévoles des trois organisations culturelles de la Ville quand le maire Corbeil leur a présenté le projet. Il n’y a pas si longtemps encore, certains masquaient à peine leur inquiétude face à ce qu’ils considéraient comme un manque flagrant d’intérêt des autorités municipales. Il faut dire cependant que tout est loin d’être ficelé et il est même surprenant que le projet ait été rendu public compte tenu de la tendance au secret de l’administration de la Ville.
Qu’à cela ne tienne, voilà un projet structurant qui devrait plaire à l’ensemble de la population; pour une fois la culture n’est pas laissée pour compte. Et en plus de répondre à des besoins maintes fois manifestés, les relocalisations envisagées donneront un souffle nouveau à tout un secteur du centre-ville.
Le segment qui pourrait être réalisé à court terme est certes celui concernant l’ancien monastère du Précieux Sang, déjà la propriété de la Ville. Il faudra sans doute investir pour y accueillir le Centre d’histoire et répondre à ses besoins spécifiques. Mais quelle belle utilisation d’une ressource unique à plus d’un titre. Sans oublier que les activités qui seront organisées permettront à la population de découvrir ce joyau du patrimoine maskoutain.
Le cas du transfert de la bibliothèque est sans doute plus problématique puisqu’il faut s’assurer que l’édifice pourra accueillir sa nouvelle vocation. Mais chaque chose en son temps. Enfin l’acquisition et la transformation de l’église Notre-Dame présenteront des défis encore plus importants puisqu’on y trouve notamment les cryptes où reposent les restes des premiers seigneurs de la région. Mais la réalisation du projet fera en sorte qu’une partie importante du secteur connaîtra une vie nouvelle au service de la population.

image