21 juillet 2016
King Dave
Un projet unique pour Mylène St-Sauveur
Par: Amilie Chalifoux
Un projet unique pour Mylène St-Sauveur

Un projet unique pour Mylène St-Sauveur

Mylène St-Sauveur interprète le personnage d’Isabelle aux côtés d’Alexandre Goyette dans King Dave. Un défi de synchronisation s’imposait au tournage quand le personnage de Dave s’adressait à la caméra. Photo Yan Turcotte ©

Mylène St-Sauveur interprète le personnage d’Isabelle aux côtés d’Alexandre Goyette dans King Dave. Un défi de synchronisation s’imposait au tournage quand le personnage de Dave s’adressait à la caméra. Photo Yan Turcotte ©

« Cette chance ne se représentera pas! » C’est ce que Mylène St-Sauveur a répondu pour expliquer ce qui l’a motivée à joindre la distribution du film

Publicité
Activer le son

Le long métrage qui a pris l’affiche dans les salles de cinéma depuis vendredi comporte plusieurs particularités et s’est avéré être un défi de taille pour tous les artisans qui ont participé à sa réalisation.

Pour retracer l’origine de ce projet cinématographique, il faut remonter en 2005 alors qu’Alexandre Goyette présentait au théâtre son premier one-man-show, King Dave, qu’il a écrit et interprété sur scène. Plus tard, l’acteur et scénariste faisait part à Podz (Daniel Grou) de son intention d’adapter la pièce pour le cinéma. Puis, l’idée a fait son chemin.

Pour sa part, Mylène St-Sauveur a toujours été « fan du plan-séquence ». « Je me souviens, j’avais regardé le film L’Arche russe d’Alexandre Sokourov quand j’étais plus jeune. Il était également filmé en un seul plan-séquence. J’avais été tellement fascinée par la façon de faire que j’avais regardé le making of du film pour comprendre comment cela se faisait », raconte la Maskoutaine d’origine.

Au moment où le projet s’est mis en branle, cette dernière a directement été contactée par la directrice de la distribution du film pour se joindre à l’équipe. « Elle m’a appelée un week-end pour me dire que Podz avait pensé à moi et que des auditions se tiendraient sous peu. »

« J’ai toujours été fascinée par ce projet-là, poursuit l’actrice. Il fallait que je participe à ce film et j’ai tout fait pour y être parce que jamais ça ne va arriver de nouveau. Cette chance ne se représentera pas! »

Elle a dû travailler fort pour aller au bout de ce projet puisqu’un voyagement Montréal-Québec s’est imposé pour conjuguer à la fois le tournage de King Dave, à Montréal, puis celui de la série télévisée Complexe G, à Québec.

Filmé de nuit, en un seul plan-séquence, sur un trajet de 9 kilomètres réparti sur 20 lieux de tournage, et ce, durant 5 jours, ce nouveau long métrage signé Podz s’est avéré être une performance marathonienne pour tous. Et cela sans compter la logistique de production monstre que cela a nécessité avec un budget de 4,7 millions.

Pour les acteurs, le tournage a pris les allures d’une présentation théâtrale. « Tu ne veux pas manquer ton entrée ni ta sortie, confirme Mylène St-Sauveur forte de l’expérience que lui a apporté son interprétation d’Anne Frank au théâtre. Tu ne veux pas être celui qui manque son signal parce que tout représente une logistique incroyable. »

Le personnage de Dave, interprété de nouveau par Alexandre Goyette, s’adresse parfois à la caméra, tandis que les personnages qui lui donnent la réplique s’immobilisent au même moment.

Quant à la Maskoutaine d’origine, elle incarne l’amie de la copine de ce dernier. « Le personnage d’Isabelle croise Dave dans le métro. J’aime beaucoup ce personnage. Elle arrive dans le film comme une figure rayonnante. Elle remarque qu’il n’a pas l’air bien et elle essaie de l’aider à s’en sortir. »

« J’ai été émue quand j’ai lu le scénario et surtout quand j’ai vu Alexandre jouer son personnage, poursuit-elle. Il y a tellement de personnes comme Dave dans la société qui malheureusement font de mauvais choix, mais qui ne sont pas de mauvaises personnes. »

Au terme de cette aventure, c’est la cinquième et dernière prise qui a été retenue. King Dave a été présenté, le jeudi 14 juillet, en ouverture du festival Fantasia avant de prendre l’affiche, le lendemain, dans les salles de cinéma.

« Je sais que ce film est un ovni. Mais je suis confiante pour sa sortie en salle. J’ai l’impression que les gens vont reconnaître l’homme sensible derrière le personnage de Dave parce que ce n’est pas juste un douchebag. Et puis je pense que les gens vont aller voir le film ne serait-ce que pour l’aspect technique. J’ai bon espoir! », conclut l’actrice.

En plus de la série Complexe G qui sera diffusée prochainement sur les ondes de TVA, on pourra voir Mylène St-Sauveur dans la 3e saison de la télésérie Mirador, qui sera présentée sur Séries+, puis elle entame également le tournage de la série Survie aux côtés de Mariloup Wolfe. Au cinéma, elle sera aux côtés de Sarah-Jeanne Labrosse comme vedette principale du film Un jour mon prince qui prendra l’affiche d’ici la fin de 2016. Finalement, elle retournera au théâtre à l’hiver 2017 dans une pièce dont le titre sera annoncé sous peu.

image