14 juin 2018
entre les lignes
Un p’tit 2 $ sur La Marraine?
Par: Le Courrier

Permettez que, pour une deuxième semaine consécutive, je dise quelques mots sur les bars de danseuses. Plus spécifiquement sur le Bar La Marraine de Saint-Louis. Ce bar vient de se faire pincer pour une deuxième fois depuis 2002 (on avait alors suspendu ses permis et sa licence pour trois mois) par la Régie des Alcools, des Courses et des Jeux.

publicité

À la lumière des cinq visites réalisées par des agents d’infiltration de la SQ à l’été 2015 et de deux autres à l’hiver 2017, la Régie vient de suspendre le permis de bar de l’établissement pour 15 jours et de révoquer son permis de danses et spectacles avec nudité. J’ai parcouru la décision en long et en large. Assez pour réaliser que la danse poteau n’était pas la plus grande spécialité de la maison… Lors de leurs sept visites, les policiers n’ont assisté qu’à deux petites danses exécutées lors d’une même journée!

Même s’ils n’ont pas constaté de visu de pratiques sexuelles déplacées, ce qu’ils ont décrit a convaincu la Régie que de la prostitution s’y déroulait à tour de bras.

La décision de la Régie a aussi mis en lumière un curieux système de ristournes. Chaque fille qui s’isolait avec un client prenait la peine de déposer 2 $ dans un verre placé près de la caisse. La titulaire des permis a expliqué que ces 2 $ représentaient les contributions des danseuses afin d’absorber les frais exigés par la Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique pour la diffusion de musique dans les établissements licenciés.

Cette explication a été décrite comme « invraisemblable » par la Régie. Celle-ci a pourtant fait preuve de clémence à l’égard de la titulaire en lui donnant « une dernière chance de redresser la situation ». Voilà une conclusion assez étonnante dans la mesure où la Régie a déploré que les faits de la présente affaire et les agissements de la titulaire démontrent qu’il n’y a aucune intention de rectifier la problématique. « Malgré les engagements pris lors de la décision de la Régie de 2002, aucune mesure efficace n’a été mise en place […]. La raison principale de l’établissement demeure toujours la prostitution. »

La Marraine peut-elle changer? Je ne gagerais pas un p’tit 2 $ là-dessus…

image