14 mars 2013
Red Bull Crashed Ice de Québec
Un rêve deviendra réalité pour la Maskoutaine Julie Savoie
Par: Maxime Prévost Durand
Julie Savoie lors de sa participation au Red Bull Crashed Ice à Niagara Falls.

Julie Savoie lors de sa participation au Red Bull Crashed Ice à Niagara Falls.

La Maskoutaine Julie Savoie réalisera un rêve samedi soir lorsqu’elle dévalera en patin le circuit de 594 mètres du Red Bull Crashed Ice dans les rues du Vieux-Québec pour la première fois.

Publicité
Activer le son

Elle en rêve depuis longtemps et la journée tant attendue approche à grands pas. « Dès que j’ai vu l’annonce du Red Bull Crashed Ice à la télévision il y a quelques années, je me voyais le faire. » Cette année est la bonne pour la jeune femme de 23 ans, après deux tentatives infructueuses en qualifications pour cette grande course.

En octobre, elle a terminé au premier rang chez les femmes lors des qualifications aux Galeries de la Capitale à Québec lui permettant de participer au Crashed Ice de Niagara Falls en décembre contre 29 autres participantes.« Les seize premières se qualifiaient pour la compétition à Québec et j’ai terminé parmi ces seize-là. Je vise une participation aux demi-finales samedi. Je ne vise pas une première position parce que je sais qu’il y a plusieurs filles qui n’en seront pas à leur première expérience sur le parcours, mais je souhaite tout de même terminer en bonne position. » Dès ce matin, les participant(e)s au Red Bull Crashed Ice allaient visiter les installations et débuter les descentes de pratique sur le parcours le plus long jamais conçu pour l’événement de Québec, avec une longueur de 594 mètres. Ce parcours est décrit comme étant « long et épuisant », où les athlètes puissants devraient réussir à tirer leur épingle du jeu.Pour sa part, la Maskoutaine affirme que son point fort est sa vitesse. « À Niagara Falls, il y avait plusieurs bosses dans le parcours, alors il était plus difficile de prendre de la rapidité. À Québec, il y en aura un peu moins. »

Sport extrême

« Ça, c’est le sport le plus extrême que je fais », dit Julie Savoie, secrétaire médicale de métier, à propos du Red Bull Crashed Ice. En temps normal, elle pratique surtout le hockey et la planche à neige.

« Il faut mettre le cerveau à off pour la descente. On se dit qu’il arrivera ce qu’il arrivera. Au final, ce n’est pas plus dangereux que de faire une descente en ski. C’est simplement avec des patins et sur de la glace. »Elle sera l’une des deux seules Québécoises à prendre part à la course chez les femmes, l’autre étant Daisy Castonguay, de Lévis, 2e derrière Julie Savoie lors des qualifications aux Galerie de la Capitale.Il sera possible de voir la Maskoutaine à l’oeuvre en direct samedi dès 20 h 30 sur les ondes de TVA et en rediffusion le dimanche 17 mars à 20 h sur la chaîne TVA Sports.

image