30 août 2018
Jeux d’été des Olympiques spéciaux du Canada
Un total de neuf médailles pour Chloé et Andréanne
Par: Maxime Prévost Durand
Chloé Provencher a livré une excellente performance aux Jeux d’été des Olympiques spéciaux du Canada.

Chloé Provencher a livré une excellente performance aux Jeux d’été des Olympiques spéciaux du Canada.

Andréanne Patry-Landry a livré une excellente performance aux Jeux d’été des Olympiques spéciaux du Canada.

Andréanne Patry-Landry a livré une excellente performance aux Jeux d’été des Olympiques spéciaux du Canada.

Pas moins de neuf médailles ont été remportées par les nageuses maskoutaines Chloé Provencher et Andréanne Patry-Landry dans le cadre des Jeux d’été des Olympiques spéciaux du Canada, disputé un peu plus tôt cet été en Nouvelle-Écosse.

Andréanne y a récolté un total de cinq médailles, dont deux d’or, soit au 100 m brasse, où elle était déjà championne québécoise, et au 50 m papillon. Elle a également raflé l’argent au 400 m libre, au 200 m libre et au 100 m quatre nages individuel, en plus de terminer 4e au 100 m dos. Elle surpassait du même coup sa récolte acquise l’an dernier lors des Jeux d’été des Olympiques spéciaux du Québec, où elle était montée sur le podium à trois reprises.

De son côté, Chloé s’est particulièrement illustrée au 200 m libre avec une médaille d’or. Sur le plan individuel, elle a également mis la main sur l’argent au 100 m brasse et le bronze au 25 m papillon. Sur cette dernière distance, elle a abaissé de près de trois secondes son meilleur temps personnel. Elle a ajouté une autre médaille au relais, où son équipe a été la plus rapide. Elle compte aussi une 4e place au 400 m libre et au 50 m brasse, puis une 5e place au 50 m dos.

Avec leurs performances, les deux représentantes du Club de natation de Saint-Hyacinthe peuvent maintenant espérer être sélectionnées au sein de l’équipe canadienne qui se rendra aux Jeux mondiaux d’été des Olympiques spéciaux, qui se tiendront l’an prochain en Arabie Saoudite. Il faudra toutefois attendre encore avant de savoir qui représentera le pays à cette occasion.

Ces compétitions des Olympiques spéciaux permettent aux athlètes vivant avec une déficience intellectuelle de se dépasser par le sport et l’activité. Les athlètes évoluent au sein de petits groupes, des catégories créées selon le niveau d’habileté de chacun, ce qui permet une compétition juste et équitable et qui favorise l’atteinte de leurs objectifs sportifs et leur épanouissement personnel.

image