5 janvier 2012
Société Philharmonique
Un vent de jeunesse grâce à maestro Isabelle
Par: Le Courrier

À l’âge de 32 ans, Isabelle Rousseau est non seulement la plus jeune directrice musicale de la Société Philharmonique de Saint-Hyacinthe, mais elle est la première femme maestro à diriger l’harmonie maskoutaine depuis sa fondation en 1879. Un défi qu’elle a pris soin de relever avec fierté.

Publicité
Activer le son

Directrice musicale depuis maintenant deux ans, Isabelle Rousseau était loin de se douter qu’elle succèderait à Michel Simard à titre de directrice musicale de la deuxième plus vieille harmonie au Canada, âgée maintenant de 132 ans.

« C’est une fierté pour moi de faire partie de l’histoire! Je ne m’attendais pas du tout à être retenue pour le poste de directrice musicale. C’était la première fois que j’auditionnais pour un tel poste », précise-t-elle. Enseignante à l’Académie les Estacades à Trois-Rivières, son arrivée au sein de la Société Philharmonique de Saint-Hyacinthe n’a toutefois pas fait l’unanimité. D’abord inauguré en tant que fanfare, dirigée que par des hommes et avec ses origines militaires et religieuses, certains musiciens et musiciennes n’ont peut-être pas aimé le vent de nouveauté apporté à l’harmonie maskoutaine qui compte une quarantaine de musiciens de tous les âges. « Je ne sais pas si mon âge a dérangé certaines personnes. Mais il est vrai que certains musiciens ont quitté pour des raisons personnelles lors de mon arrivée », confie-t-elle.

Une cure de rajeunissement

Alors que l’objectif premier de la Société Philharmonique de Saint-Hyacinthe était de promouvoir l’étude de la musique lors de sa fondation, il en est bien autrement maintenant avec des musiciens bénévoles accomplis.

« Encore aujourd’hui, l’harmonie vise à promouvoir la musique dans son ensemble et à agrémenter certaines occasions ou festivités. Mais le but premier est vraiment de jouer tous ensemble », souligne la directrice musicale.C’est justement la raison pour laquelle l’organisme à valeur historique innove et interprète désormais, en plus de la musique classique, un répertoire varié tel musique de films ou de dessins animés, musique populaire ou d’émissions télévisées, thèmes de comédies musicales et même des compositions pour l’harmonie. Mme Rousseau fait même adapter des arrangements sur demande. Lors du concert de Noël du 18 décembre, on a pu entendre la chanson C’était Noël en version latino.En plus de ces nouvelles couleurs, la Société Philharmonique de Saint-Hyacinthe a ajouté une corde à son arc en intégrant, en 2008, la Philharmonie Junior, s’assurant ainsi d’une relève pour l’avenir. En ce début d’année 2012, la Société Philharmonique de Saint-Hyacinthe est par ailleurs à la recherche de musiciens supplémentaires pour compléter diverses sections, telles les trompettes, les clarinettes, les trombones, les cors, les saxophones et les percussions. L’harmonie maskoutaine présentera son prochain concert lors de sa participation au Festival des harmonies et orchestres symphoniques du Québec qui se déroulera du 17 au 20 mai, à Sherbrooke.

image