28 juillet 2016
Une 10e place satisfaisante pour Richelieu-Yamaska aux Jeux du Québec
Par: Maxime Prévost Durand
Une 10e place satisfaisante pour Richelieu-Yamaska aux Jeux du Québec

Une 10e place satisfaisante pour Richelieu-Yamaska aux Jeux du Québec

Même la mascotte Hourra a encouragé les athlètes de Richelieu-Yamaska pendant la Finale provinciale des Jeux du Québec de Montréal. Photo Courtoisie Steve Côté

Même la mascotte Hourra a encouragé les athlètes de Richelieu-Yamaska pendant la Finale provinciale des Jeux du Québec de Montréal. Photo Courtoisie Steve Côté

Après un excellent départ lors du premier bloc d’activités, la région Richelieu-Yamaska a finalement terminé au 10

Publicité
Activer le son

Avec un total de 168.5 points, Richelieu-Yamaska se dit satisfaite des performances qu’elle a livrées tout au long de la semaine. « On s’attendait à ce genre de résultat », a avoué la chef de mission Diane Gosselin, dont les 15 années de services ont été soulignées par Sport Québec.

La délégation, qui comptait dans ses rangs près d’une quarantaine d’athlètes de la grande région maskoutaine, a récolté un total de 29 médailles. La natation et l’athlétisme ont grandement contribué à ce total, alors que neuf médailles ont été gagnées par Richelieu-Yamaska dans chacune de ces disciplines. La région est montée sur le podium dans sept disciplines différentes, soit lebasketball féminin, le canoë-kayak de vitesse, le cyclisme sur route, le BMX et le golf, en plus de la natation et de l’athlétisme.

« Chaque édition des Jeux comporte ses défis et ses réussites. Si les athlètes repartent comblés par leur expérience, c’est ce qui compte le plus », a rappelé Mme Gosselin.

La région de la Rive-Sud a complètement dominé le classement grâce à ses 99 médailles et ses 276.5 points, suivie par la Capitale-Nationale (95 médailles et 237 points) et Lac Saint-Louis (91 médailles et 213 points).

Après une édition record aux jeux estivaux il y a deux ans avec une récolte de 61 médailles, Richelieu-Yamaska a retrouvé un rang qui rejoint davantage ses standards cette année, croit la chef de mission. « Il y a deux ans, il y avait des nouveaux sports comme l’équitation et le sauvetage sportif où on avait remporté beaucoup de médailles. Ces sports n’étaient pas de retour cette année et n’ont pas été remplacés. On a pris un certain recul au classement (la région avait fini 6e en 2014), mais il fallait s’y attendre. On est revenu à une position plus normale pour la région. »

Des installations grandioses, une ambiance absente

La tenue des Jeux du Québec dans une ville aussi grande que Montréal semble avoir affecté l’ambiance habituellement très festive. « On ne retrouvait pas la même ambiance que dans les plus petits milieux. Le fait que ce soit dans une grande ville a eu un impact sur l’atmosphère, a soutenu Diane Gosselin. Toutefois les bénévoles étaient très accueillants et une fois sur le site de la compétition, il y avait plus d’ambiance. »

Outre ce petit bémol, la tenue des Jeux dans la métropole a permis aux jeunes athlètes de profiter d’installations professionnelles. « Quelle expérience ça a été pour nos nageurs que d’être dans la piscine olympique! On se retrouvait sur des sites de haut niveau », a souligné la chef de mission de Richelieu-Yamaska.

La 51e Finale des Jeux du Québec marquait la commémoration du 40e anniversaire de la tenue des Jeux olympiques à Montréal.

image