3 novembre 2011
Une année charnière attend le CNSH
Par: Maxime Desroches
L'entraîneur André Dazé (à droite) et son adjoint Frédéric Tremblay s'attendent à une année chargée au CNSH.

L'entraîneur André Dazé (à droite) et son adjoint Frédéric Tremblay s'attendent à une année chargée au CNSH.

Le Club de natation de Saint-Hyacinthe s’apprête à vivre une année cruciale de son développement. Non seulement le club s’est-il récemment bonifié grâce à un partenariat de sports-études avec l’école secondaire Fadette, mais il a aussi connu d’importants changements administratifs et sera l’hôte, pour la première fois de son histoire, de compétitions provinciales regroupant des centaines de nageurs.

Le président du club, Luc Lasnier, ne lésine pas sur les mots; la saison 2011-2012 sera une année de transition pour le CNSH. Alors qu’un vent de renouveau souffle sur le Conseil d’administration, la philosophie du club a été totalement repensée durant la période estivale. Ainsi, l’assiduité et l’éthique de travail seront maintenant, plus que jamais, des valeurs qui définiront le club. L’entraîneur-chef André Dazé nuance toutefois que les objectifs individuels dépendent de plusieurs facteurs, dont l’âge du nageur.

« Après plusieurs discussions avec les parents et mûres réflexions, nous avons élaboré une structure qui permettra à chacun de s’épanouir et de répondre aux attentes mises en place en début d’année. Nous croyons qu’en vieillissant, le plaisir et le jeu propement dits laissent graduellement plus de place au plaisir de réussir, puis au plaisir de performer », a-t-il raconté au COURRIER au lendemain de la première compétition préparatoire de l’année du CNSH.La tâche des entraîneurs du CNSH ne sera pas mince, puisqu’un programme de sports-études provenant du volet public, soit celui de l’école Fadette, s’est ajouté en début d’année scolaire à celui du Collège Antoine-Girouard.

Des installations à la fine pointe

Les étudiants-athlètes du programme continueront de s’entraîner en bassin à la piscine du Cégep de Saint-Hyacinthe, mais profiteront des installations du nouveau complexe aquatique — une infrastructure dont l’entraîneur Dazé salue l’arrivée — lors de leurs différentes compétitions, dont un tournoi invitation qui se tiendra les 17 et 18 décembre. Ce sera une première expérience en tant qu’hôte d’une compétition provinciale pour le CNSH.

« D’un côté, la collaboration de la Commission scolaire a facilité notre accès à de plus grandes heures de bassin au Cégep. De l’autre, on se réjouit de recevoir les autres clubs dans un complexe aussi bien équipé que celui qu’on vient d’inaugurer. Un panneau électronique permettant de voir les résultats en temps réel et des estrades vitrées pouvant accueillir près de 250 spectateurs; c’est ce genre de détails qui font une énorme différence quand vient le temps d’accueillir 150 nageurs de partout au Québec. »Le CNSH sera aussi l’hôte de la finale régionale des Jeux du Québec les 2 et 3 juin 2012, de même que d’un festival « Développement provincial » pour les 11 ans et moins, les 9 et 10 juin.

Intégrer le « top-22 »

Déterminé à conduire son groupe de nageurs à un niveau supérieur, l’entraîneur Dazé estime que le CNSH, quoique petit en taille relativement aux puissances de la région montréalaise, peut aspirer dès cette année à une place au sein du top-22 des clubs de natation au Québec, laquelle assurerait sa place en division 3.

« Le club s’élargit et le développement va bon train. Nous pensons qu’avec le processus de recrutement, un meilleur résultat au championnat par équipe est un objectif réalisable. »L’optimisme de l’entraîneur Dazé est partagé par Luc Lasnier. « Si l’on se fie aux résultats actuels, la région maskoutaine sera très bien représentée dans Richelieu-Yamaska », conclut-il.

image