5 avril 2018
Nouveau réservoir d’eau potable
Une autre affiche porte à confusion
Par: Jean-Luc Lorry
Un autre panneau de chantier, installé cette fois dans le secteur Douville, porte à confusion sur le montant réel versé par Québec pour la construction d’un nouveau réservoir d’eau potable souterrain. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Un autre panneau de chantier, installé cette fois dans le secteur Douville, porte à confusion sur le montant réel versé par Québec pour la construction d’un nouveau réservoir d’eau potable souterrain. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Une seconde affiche installée par Québec aux abords d’un chantier de construction à Saint-Hyacinthe porte à confusion sur le montant précis accordé par le palier provincial. 

Publicité
Activer le son

Ce panneau de chantier situé dans le secteur Douville indique que le gouvernement du Québec contribue pour 7,2 M$ à la construction d’un nouveau réservoir d’eau potable souterrain dont les travaux sont en cours dans le parc Hertel-Cloutier.

Dans les faits, Québec verse uniquement 4,8 M$. Pour financer ce projet d’infrastructure évalué à 14,4 M$, le palier fédéral donne une subvention de 7,2 M$ et la Ville verse une part de 2,4 M$. 

Les contributions financières de Québec et Ottawa ont été accordées via le Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées (FEPTEU).

Questionné sur la disparité entre le montant affiché et celui versé, le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT) indique que cette affiche suit les règles d’un protocole d’affichage. 

« Dans le cas des programmes conjoints avec le fédéral, le gouvernement du Québec produit un panneau qui présente l’investissement de Québec plus celui de la municipalité », précise dans un courriel, Sébastien Gariépy, relationniste de presse au MAMOT.

« Si une municipalité investit un montant supplémentaire qui ne fait pas partie de l’entente, cette somme n’est pas considérée dans les communications gouvernementales liées au projet comme les communiqués et l’affichage », ajoute le porte-parole du ministère.

Dans une précédente édition, nous révélions la présence d’une affiche de Québec qui laissait croire que le gouvernement provincial avait investi 22,5 M$ dans le projet de construction du tunnel ferroviaire du boulevard Casavant Ouest.

Selon Sébastien Gariépy, cette affiche répond elle aussi au protocole d’affichage. Le montant annoncé de 22,5 M$ inclut une contribution municipale de 18,4 M$.

Encore du marketing trompeur selon Soucy

Informée du message inscrit sur cette seconde affiche, la députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, a de nouveau tiré à boulets rouges sur le gouvernement Couillard.

« C’est encore une fois une affiche trompeuse. Mais il faut avouer qu’elle est toutefois beaucoup moins malhonnête que celle installée sur le chantier du futur tunnel Casavant », a indiqué en entrevue au COURRIER la députée caquiste.

« La part de près de 2,5 M$ provenant des contribuables maskoutains, pris à même leurs taxes municipales, devrait être mentionnée sur l’affiche. Je ne suis pas surprise. Cette façon de faire du marketing trompeur est habituelle avec le gouvernement actuel », a-t-elle poursuivi. Dans ces deux cas, la Ville de Saint-Hyacinthe n’a pas été prise au dépourvu puisque, d’après le MAMOT, les maquettes des panneaux – incluant les libellés et les montants – sont approuvées par les municipalités avant la fabrication des affiches. 

image