4 octobre 2012
Une autre porcherie s’envole en fumée
Par: Maxime Prévost Durand
L'incendie a détruit complètement le premier bâtiment de la porcherie de la Ferme Fritsch. Un deuxième a été touché en partie.

L'incendie a détruit complètement le premier bâtiment de la porcherie de la Ferme Fritsch. Un deuxième a été touché en partie.

Deux semaines après l’incendie de deux porcheries, l’une à Saint-Valérien et l’autre à Saint-Hyacinthe, une autre ferme a été la proie des flammes mardi soir, cette fois du côté d’Upton. Plus de 700 porcs ont péri dans le violent incendie.

Publicité
Activer le son

Les sapeurs ont dû combattre les flammes durant une bonne partie de la soirée. Dès leur arrivée, le feu était d’une grande intensité dans le premier bâtiment du rang de la Chute, appartenant à la Ferme Fritsch. Ils ont tenté de maîtriser la propagation rapidement avant que la deuxième partie de la porcherie ne soit durement touchée puisque des flammes progressaient déjà dans un corridor liant les deux parties.La première partie a brûlé en entier. Aucune des 700 bêtes n’a pu être sauvée des flammes. Dans l’autre partie de la bâtisse, les dommages ont été beaucoup moins importants. Le feu a commencé à se propager au toit, mais les pompiers ont pu le maîtriser. Ils ont pu épargner les 700 autres porcs qui se trouvaient dans l’autre extrémité du deuxième bâtiment.Les pompiers de plusieurs municipalités ont été sollicités pour venir combattre les flammes. Une soixantaine de sapeurs des municipalités d’Upton, Saint-Valérien, Saint-Liboire, Roxton Pond, Roxton Falls, Wickham, Saint-Nazaire, Acton Vale et Sainte-Hélène se sont battus contre le brasier jusqu’à près de 23 h en soirée. Quelques-uns sont restés une partie de la nuit pour terminer le travail. La pelle mécanique a été nécessaire afin d’éteindre les derniers foyers d’incendie.Attiré par la fumée, c’est un passant qui a sonné l’alerte vers 20 h 15. Le propriétaire de la Ferme Fritsch, Claude Fritsch, n’a pris connaissance du feu qu’à l’arrivée des pompiers. Il louait cet espace au Groupe Phaneuf et Dufresne pour l’élevage des porcs avant de les envoyer à l’abattoir.L’origine de l’incendie n’était toujours pas déterminée au moment de mettre sous presse. Les pompiers étaient toujours sur place en après-midi mercredi pour tenter de trouver la source du feu, une tâche qui sera difficile, selon le directeur du Service des incendies d’Upton, Yves Ricard, en raison de l’étendue des dommages. Rien ne laisse croire à un incendie suspect pour le moment.

image