6 octobre 2011
Une belle saucette
Par: Martin Bourassa

Peu impressionné par le contenant, je me suis quand même permis une petite visite de courtoisie à l’intérieur du nouveau centre aquatique de Saint-Hyacinthe, vendredi, en compagnie de mon plus jeune. Oui, sans invitation.

Peu impressionné par le contenant, je me suis quand même permis une petite visite de courtoisie à l’intérieur du nouveau centre aquatique de Saint-Hyacinthe, vendredi, en compagnie de mon plus jeune. Oui, sans invitation.

On a fait les scèneux, joué aux écornifleux avant d’aller voir perdre nos Gaulois. Résultat de cette visite surprise à la piscine : un coup de foudre envers le contenu, rien de moins! Un double coup de foudre, si je me fie aux commentaires de mon fils. Même si on sent qu’il y a encore quelques retouches ou quelques ajustements à apporter ça et là d’ici l’inauguration, ce centre aquatique a tout pour plaire. Et surtout, tout pour faire oublier rapidement la piscine du centre culturel!Même que comparer les deux ne serait pas vraiment honnête tellement on vient de passer à une étape supérieure en terme de divertissement aquatique. L’endroit n’est pas tant une piscine, qu’un vaste terrain de jeu aquatique pour toute la famille.Et les Maskoutains vont s’en donner à coeur joie, se l’approprier, ça saute aux yeux!L’endroit est vaste, fonctionnel, lumineux et sans odeur ou couleurs désagréables.Le contenu semble avoir été bien pensé. En tout cas, l’endroit atteint l’objectif premier : il donne envie de s’y baigner et de s’y amuser en famille.Deux choses que l’on peut maintenant y faire en toute sécurité.Bon, la première baignade et la première glissade seront pour plus tard, mais la première impression a été bonne. Très bonne même. Et mon instinct ne me trompe que très rarement. Je pense que Saint-Hyacinthe vient de frapper rien de moins qu’un coup de circuit avec son centre aquatique. Oui, l’attente aura valu la peine. En a-t-on eu pour notre argent? Difficile à dire, faudrait voir les factures et les comparables.Mais on peut certes passer à un autre grand projet collectif.

M.B.

image