20 septembre 2018
Site internet entrepreneurial de la MRC
Une firme de Trois-Rivières décroche le contrat
Par: Jean-Luc Lorry
Sur la photo, de gauche à droite, Charles Fillion, directeur associé de Développement économique de la MRC des Maskoutains; Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe; Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains; Benoit Rainville, président de MS Geslam; et Jean-François Laporte, président du conseil régional Richelieu-Yasmaska chez Desjardins. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Sur la photo, de gauche à droite, Charles Fillion, directeur associé de Développement économique de la MRC des Maskoutains; Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe; Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains; Benoit Rainville, président de MS Geslam; et Jean-François Laporte, président du conseil régional Richelieu-Yasmaska chez Desjardins. Photo François Larivière | Le Courrier ©

C’est une agence web de Trois-Rivières qui a obtenu le mandat de la MRC des Maskoutains de concevoir un site internet destiné au soutien et au développement de l’entrepreneuriat local. La seule autre firme sur les rangs, Klic Infosolutions de Saint-Hyacinthe, a été écartée avant la fin du processus de sélection.

Publicité
Activer le son

Au terme d’un appel d’offres sur invitation, l’agence Lanec Solutions Web a été désignée seule soumissionnaire conforme.

Klic, le seul autre soumissionnaire, n’a pas obtenu le pointage suffisant à l’étape de qualification pour que se poursuive l’analyse de son offre jusqu’à l’ouverture de l’enveloppe contenant son prix.

La soumission de Klic s’élevait à 38 700 $, selon ce que nous a révélé l’entreprise qui a pignon sur rue au centre-ville de Saint-Hyacinthe.

Un contrat de 47 427 $ a donc été octroyé à la firme trifluvienne pour la création d’un site web visant surtout à stimuler l’entrepreneuriat régional.

Cette situation particulière ne semble pas créer de malaise à la MRC des Maskoutains.

Selon nos informations, d’autres firmes maskoutaines avaient été invitées à présenter une proposition, mais seule Klic s’est manifestée. De toute évidence, cette offre locale ne répondait pas aux attentes du comité de sélection de la MRC, formé de trois employés.

« En matière de technologie de l’information, le comité évalue l’expérience du soumissionnaire, le dernier projet réalisé en lien avec notre demande et l’échéancier proposé par l’entreprise », a expliqué Magali Loisel, greffière à la MRC des Maskoutains. Celle-ci a souligné que le comité de sélection n’avait pas à divulguer au soumissionnaire écarté les raisons pour lesquelles son offre n’a pas été retenue. « Si les professionnels intéressés et aptes à répondre au mandat ne sont pas situés dans la région de Saint-Hyacinthe, nous n’y pouvons rien », a justifié Me Loisel.

Pour ce mandat, l’entreprise devait obtenir plus de 70 points sur un total de 100 lors de l’évaluation de l’offre pour se qualifier à la seconde partie de l’appel d’offres qui aurait permis de départager les firmes en fonction du prix de leur soumission.

De toute évidence, Klic Infosolutions n’a pas obtenu la note de passage. Le manque d’expérience de l’entreprise pourrait avoir joué contre elle (voir autre texte).

Communauté Maskoutinc

Mince consolation, une autre firme de Saint-Hyacinthe a eu son mot à dire dans l’élaboration du site entrepreneurial de la MRC. En vue de l’appel d’offres, le conseil des maires avait octroyé à l’entreprise maskoutaine Hop Design, un mandat de 4 800 $ pour l’élaboration du cahier des charges.

Pour créer ce site et assurer sa promotion, la MRC prévoyait un budget de 35 000 $ en plus d’une contribution de 25 000 $ de Desjardins.

« Ce site aidera les entrepreneurs au démarrage, au transfert ou à l’expansion de leur entreprise, dit Pierre Genesse, commissaire au développement économique à la MRC des Maskoutains. Il facilitera également la prise de contact avec les organismes locaux dédiés au développement économique tels que le service économique de la MRC des Maskoutains (DEM), Saint-Hyacinthe Technopole et Investissement Québec. »

Cette action s’inscrit dans le cadre d’une initiative baptisée Communauté Maskoutinc, qui regroupe le site web et une journée Maskoutinc. « La Communauté Maskoutinc a été mise en place pour favoriser l’essor de la culture entrepreuriale régionale et pour contribuer au succès de tous les projets d’affaires sur le territoire de la MRC, tous secteurs confondus », a indiqué Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains.

La Communauté Maskoutinc est le fruit d’un processus de 18 mois piloté par un comité formé de 15 personnes issues d’organismes de développement économique, d’entreprises privées, de ministères et de centres de formation professionnelle.

L’an dernier, une quarantaine d’entrepreneurs avait pris part à six groupes de discussion. La MRC profitera du mois de l’entrepreneuriat pour organiser, le 29 novembre, la première édition de la journée Maskoutinc. Cette activité payante offrira l’opportunité aux entrepreneurs de participer à des ateliers sur les nouveaux modèles d’affaires, de rencontrer des conseillers et des experts et d’assister à des conférences.

La programmation complète sera dévoilée le mois prochain.

image